Saisis par des parents, des avocats vont déposer un recours contre l’obligation du masque dès 6 ans

Saisis par des parents, des avocats vont déposer un recours contre l’obligation du masque dès 6 ans© Frederick Florin Source: AFP
Rentrée scolaire à l'école européenne de Strasbourg, dans l'est de la France, le 1er septembre 2020. (Image d'illustration)

A l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant, un collectif d'avocats, saisi par des parents d'élèves, compte déposer ce 20 novembre un recours devant le Conseil d'Etat contre l'obligation du port du masque dès six ans.

Dans de nombreux départements français, comme dans le Gers, l'Eure, l'Hérault, l'Isère, ou encore La Haute-Garonne, des parents d'élèves s'opposent à l'obligation, en vigueur depuis le 5 novembre, du port du masque dans les écoles dès l'âge de six ans. Des pétitions circulent au niveau local réclamant la levée de cette obligation.

Poussé par cet élan de contestation, un collectif d’avocats a annoncé ce 20 novembre son intention de déposer un recours devant le Conseil d’Etat contre l’obligation du port du masque dès l’âge de six ans à l'école, selon les informations recueillies par Franceinfo. Dans un communiqué obtenu par la chaîne d'information, ces avocats qui se disent saisis par plusieurs parents d’élèves, estiment que la mesure est «disproportionnée».

Une souffrance tant psychologique que physique

«L'intérêt supérieur de plus de 4 millions d'enfants de 6-11 ans n'a, à aucun moment, été pris en considération, et ce en violation des dispositions constitutionnelles et internationales», dénoncent ces avocats relayés par Franceinfo. Ils évoquent «la souffrance tant psychologique que physique occasionnée par le port du masque 8 heures par jour chez de nombreux enfants», disant s'appuyer sur des constatations de professionnels de santé contactés par leurs soins. Il cite notamment des maux de tête, complications ORL, affections dermatologiques, pathologies psychiques comme de l’angoisse ou de l’agressivité.

Ce collectif d’avocats, composé de David Silva, Anne Di Nicola, Cécile Jousselin, Flavie de Merleer, Julie Maire, Karine Shebabo, Melody Olibe et Stéphane Maugendre, dit travailler à titre gracieux pour déposer un recours devant le Conseil d’Etat ce 20 novembre, à l’occasion de la 31e Journée internationale des droits de l’enfant.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»