«Justice pour Samuel Paty» : deux personnes interpellées en train de taguer la mosquée de Pantin

- Avec AFP

«Justice pour Samuel Paty» : deux personnes interpellées en train de taguer la mosquée de Pantin© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
La mosquée de Pantin en octobre 2020
Suivez RT France surTelegram

Deux personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre à Pantin, surprises en train de taguer la mosquée de la ville. Le lieu de culte, accusé d'avoir relayé une vidéo incriminant Samuel Paty, a été fermé administrativement par Gérald Darmanin.

Un homme et une femme âgés de 21 ans ont été interpellés en train de taguer la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) dans la nuit du 30 au 31 octobre, a fait savoir le parquet de Bobigny. Les mots «Mosquée de tueurs de profs», «Justice pour Samuel Paty», «Je suis Charlie», ont été inscrits à la bombe blanche sur la clôture de la mosquée, fermée administrativement pour six mois sur décision du ministère de l'Intérieur pour avoir notamment relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty.

Les deux jeunes ont été placés en garde à vue, précise le parquet. Ils étaient sur le point de terminer le tag «islamisme = fasci...» lorsqu'ils ont été interpellés vers 4h du matin, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

Face à cet acte intolérable, nous devons rester unis, calmes et déterminés

Les tags ont été effacés dans la matinée du 31 octobre par des agents de la ville. «Je me réjouis que les personnes aient été interpellées. C'est décevant de voir des jeunes entraînés dans un engrenage qui les dépasse. On est dans une atmosphère qui appelle à la vigilance dans les mosquées», a réagi M'hammed Henniche, responsable de la mosquée et président de la Fédération musulmane de Pantin.

La mosquée de Pantin fermée administrativement depuis dix jours

Pour le maire PS de la ville, Bertrand Kern, «les auteurs de ces inscriptions déshonorent la mémoire de Samuel Paty et de toutes les victimes de l'islamisme en considérant que tous les musulmans sont coupables». «Face à cet acte intolérable, nous devons rester unis, calmes et déterminés», poursuit l'édile dans un communiqué.

La mosquée de Pantin est fermée depuis dix jours. Une fermeture ordonnée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et validée le 27 octobre par le tribunal administratif de Montreuil. 

Les autorités reprochent à la mosquée d'avoir partagé, le 9 octobre sur sa page Facebook, une vidéo montrant le père d'une élève d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) indigné à la suite d'un cours sur la liberté d'expression dispensé par Samuel Paty. Le 16 octobre, le professeur d'histoire-géographie a été décapité par un réfugié d'origine russe tchétchène âgé de 18 ans, qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, dans le cadre d'un cours d'éducation civique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»