Reconfinement : entre fatalisme et critiques virulentes du monde politique

Christian HARTMANN Source: Reuters
Emmanuel Macron lors de l'intervention télévisée lors de laquelle il a annoncé les mesures de reconfinement, le 28 octobre 2020.

Si le respect des mesures de reconfinement est unanime, les critiques des responsables politiques de tous bords portent sur la gestion globale de la pandémie.

A la suite de l'annonce d'un reconfinement généralisé faite par Emmanuel Macron dans la soirée du 28 octobre, les réactions du monde politique ne se sont pas faites attendre, entre fatalisme et critiques virulentes de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

Le secrétaire général de la République en marche Stanislas Guérini a, sans surprise, salué «une décision difficile à prendre», tout en affirmant que «le Président de la République a dit les choses de façon claire aux Français». Il a également affirmé que «les enseignements du confinement du printemps dernier ont été tirés, s'agissant notamment de l'école et des entreprises».

A droite de l'échiquier politique, le président des Républicains (LR) Christian Jacob a, dans une courte vidéo publiée sur son compte Twitter, déclaré que sur le plan de la santé, Emmanuel Macron a essayé de «justifier l'injustifiable» après avoir toutefois lui aussi reconnu que le chef de l'Etat a tiré des enseignements sur «les conséquences économiques du confinement du printemps».

Le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau a critiqué la «brutalité» de ce nouveau confinement, une mesure selon lui rendue nécessaire par «par l’échec cinglant du gouvernement dans la lutte contre le virus».

Après avoir annoncé respecter «bien sûr les consignes», la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a étrillé la «gestion erratique de la crise» qui entraîne des «décisions qui seront très dures à surmonter pour beaucoup de nos compatriotes et de nos entreprises».

Nicolas Dupont-Aignant en a quant à lui appelé au «bon sens». Le député et président de Debout la France a en effet exprimé son incompréhension face à l'absence de contrôle aux frontières intra-européennes.

A gauche, le député des Bouches-du-Rhône et président du groupe la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon a affirmé «respecter la discipline sanitaire» sans toutefois «cautionner ce pilotage incohérent» par un président de la République «hors de contrôle».

Des déclarations que le président du groupe la République en marche à l'Assemblée nationale Christophe Castaner a qualifiées de «déni sanitaire», affirmant que la LFI n'avait «aucun projet» ni «aucune responsabilité».

Même son de cloche du côté au Parti socialiste dont le premier secrétaire Olivier Faure a annoncé que son groupe votera pour les mesures annoncées par Emmanuel Macron, tout en affirmant qu'il s'agira d'un «oui de colère».  Le député de la Seine-et-Marne affirme également que l'«urgence est sociale» pour des milliers de français «qui craignent désormais de ne plus pouvoir remplir le frigo».  

Chez le député et secrétaire national du Parti communiste Fabien Roussel, le fatalisme domine également : «Pas d’autre choix que de confiner», a-t-il déclaré sur Twitter, tout en mettant en cause notre système de santé «exsangue».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»