Trump dénonce les «animaux» qui ont déboulonné les statues de Roosevelt et Lincoln

- Avec AFP

Trump dénonce les «animaux» qui ont déboulonné les statues de Roosevelt et Lincoln© Jim Watson Source: AFP
La statue du président Abraham Lincoln à Washington. (Image d'illustration)

Le 11 octobre, à la veille du Columbus day , des militants radicaux ont déboulonné les statues des présidents Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln à Portland. Donald Trump a qualifié d'«animaux» les responsables et appelé à les «mettre en prison».

Le président Donald Trump appelé le 12 octobre à mettre en prison les «animaux» qui ont déboulonné la veille deux statues des anciens présidents  américains Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln à Portland, ville du nord-ouest des Etats-Unis secouée par des manifestations quasi-quotidiennes depuis la fin mai.

«Mettez ces animaux en prison tout de suite. La gauche radicale ne sait rien faire d'autre que de profiter de la gestion politique des idiots. C'est ça Biden !», a écrit Donald Trump sur Twitter, dans une bordée de messages réagissant aux troubles survenus le 11 octobre soir. La ville et l'Etat sont tous deux dirigés par ses adversaires démocrates. Un groupe estimé à environ 300 personnes par la police s'était rassemblé dans le centre de Portland à la veille de «Columbus Day» qui célèbre la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Mais des Etats et villes du pays ont rebaptisé cette journée «jour des peuples autochtones», pour dénoncer l'ère de la colonisation et les violences racistes à l'origine desquelles se trouve, selon eux, cette découverte.

Des manifestations violentes

Les manifestants, pour la plupart vêtus de noir, masqués et casqués, ont commencé par mettre à bas une statue du président Theodore Roosevelt (1858-1919) à l'aide d'un véhicule, avant de déboulonner celle du président Abraham Lincoln (1809-1865). Les deux statues ont été recouvertes de peinture et la société historique de Portland, située à proximité, a également été vandalisée. «Ce groupe avait l'intention de commettre des actes criminels violents et de semer le désordre», a déclaré le 12 octobre le chef de la police de Portland, Chuck Lovell, selon lequel trois personnes ont été arrêtées.

Le rassemblement, où se trouvaient des «individus armés», avait été présenté par les organisateurs comme «une journée de rage», a ajouté Chuck Lovell. Le maire de Portland, Ted Wheeler, a quant à lui qualifié ces actes de vandalisme «d'obscènes», considérant qu'ils allaient «à l'encontre des valeurs de cette ville».

Dans la foulée des manifestations provoquées dans tous les Etats-Unis par la mort de George Floyd, quadragénaire noir asphyxié sous le genou d'un policier blanc à Minneapolis fin mai, de nombreuses statues représentant des figures historiques associées à l'esclavage avaient été déboulonnées dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»