Les Alpes-Maritimes sévèrement touchées par la tempête Alex, plusieurs personnes portées disparues

- Avec AFP

Les Alpes-Maritimes sévèrement touchées par la tempête Alex, plusieurs personnes portées disparues© Vincent-Xavier MORVAN Source: AFP
images
Une route détruite par les intempéries à La Bollène-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes, le 3 octobre 2020.
Suivez RT France surTelegram

Huit personnes sont portées disparues par les secours après les violentes intempéries qui ont causé de nombreux dégâts et isolé certains villages des Alpes-Maritimes.

Après le passage de la tempête Alex dans le département des Alpes-Maritimes dans la nuit du 2 au 3 octobre 2020, plusieurs personnes sont portées disparues.

Dans ce département français, les secours ont signalé huit disparus certains, dont deux pompiers et deux personnes âgées, emportées par l'effondrement de leur maison dans une rivière. On restait par ailleurs sans nouvelles de nombreuses autres personnes, indiquait l'AFP dans la soirée du 3 octobre. Il n'était pas possible de savoir à ce moment-là si certains disparus étaient comptabilisés à la fois par les secours français et les secours italiens, qui se sont coordonnés pour mener les recherches.

Des communes telles que Saint-Martin-Vésubie ont été sévèrement touchées et de nombreuses maisons ont été emportées ou détruites par les rivières Tinée et Vésubie.

Le journaliste de Nice Matin, Grégory Leclerc, a assisté à l'effondrement d'une maison dans la Vésubie.

Les occupants de ces habitations se sont parfois trouvés dans l'incapacité de quitter les lieux. Selon le journaliste, un couple de personnes âgées qui faisait des signes «à l'aide d'une petite lampe» aurait été emporté par les eaux à la Roquebillière.

Des images impressionnantes relayées par la députée et conseillère municipale de Nice, Marine Brenier, montrent un pont routier emporté par l'un de ces cours d'eau gonflés par les pluies torrentielles. Elle en appelle à la «responsabilité des valléens», qu'elle encourage «à rester à l'abri».

«La situation est catastrophique dans certaines communes […] Il n'y a plus de réseau, les routes d'accès sont coupées», a de son côté réagi le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, auprès de l'AFP.

Le Premier ministre, Jean Castex, avait indiqué sur Twitter, dans la matinée du 3 octobre, qu'il se rendrait dans le département avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, «dès que les conditions opérationnelles le permettront». «L’Etat est aux côtés des sinistrés et de tous ceux qui leur portent secours avec courage et dévouement», avait-il ajouté.

Le chef du gouvernement, venu sur place plus tard dans la journée, a exprimé sa «vive inquiétude sur le bilan définitif».

Plus de 700 pompiers sont mobilisés sur le terrain et près de 150 renforts sont en route. Des hélicoptères devraient effectuer des reconnaissances, alors que la météo est désormais plus favorable. Météo-France a levé sa vigilance rouge sur ce département du sud-est de la France, qui demeure cependant en vigilance orange crue-inondation.

Un pompier mort et une vingtaine de disparus en Italie

En Italie, un pompier volontaire âgé de 53 ans est mort au cours d'une intervention dans le Val d'Aoste et un homme s'est noyé lorsque sa voiture est tombée dans la rivière Sesia. La région du Piémont a évoqué une situation «extrêmement critique».

Par ailleurs, 21 des 22 personnes déclarées disparues par l'Italie ont été retrouvées près du col de Tende, en France, et étaient en voie d'évacuation par hélicoptère, a annoncé la Protection civile italienne à l'AFP.

«21 disparus ont été retrouvés à Vievola et ont commencé à être évacués par hélicoptère vers Limone» en Italie, a fait savoir à l'AFP Mara Anastasia, porte-parole de la protection civile. Parmi eux se trouvent deux Allemands et leurs petits-enfants italiens, a-t-elle ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix