Covid-19 : Nicolas Bedos appelle à une rébellion contre les restrictions, Olivier Véran le rabroue

Covid-19 : Nicolas Bedos appelle à une rébellion contre les restrictions, Olivier Véran le rabroue© ERIC GAILLARD Source: Reuters
L'écrit de Nicolas Bedos a provoqué l'ire du ministre de la Santé (image d'illustration).

L'humoriste Nicolas Bedos a sur les réseaux sociaux demandé aux Français de contredire les «lâches directives gouvernementales», d'arrêter «les masques, les confinements», et de vivre «à fond», contrariant ainsi le ministre de la Santé.

Olivier Véran n'a pas du tout apprécié les propos tenus par Nicolas Bedos sur les réseaux sociaux, appelant à une véritable fronde contre les mesures restrictives décidées du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

«Je pense que dans la période, on doit être extrêmement attentif, surtout quand on a beaucoup d'écoute autour de soi, à notre façon de nous exprimer et au message que nous véhiculons», a commenté le ministre de la Santé le 24 septembre lors de la commission d'enquête du Sénat.

On ne peut pas imposer aux gens de prendre soin d'eux malgré eux, mais on peut imposer aux gens de prendre soin des autres malgré eux

«Vivre quitte à en mourir, c'est une phrase à l'emporte-pièce qu'on peut lancer sur un blog, sur un compte Instagram. On peut faire un effet de tribune ou c'est peut être un exutoire personnel», a-t-il regretté, expliquant qu'«on ne peut pas imposer aux gens de prendre soin d'eux malgré eux, mais [qu']on peut imposer aux gens de prendre soin des autres malgré eux».

«Une société qui déciderait de faire l'impasse sur ses vieux, une société qui déciderait de faire l'impasse sur ses fragiles, sur ses précaires et sur des morts évitables, ce n'est pas une société dans laquelle j'ai été élevé et dans laquelle j'ai envie d'éduquer mes enfants», a-t-il poursuivi. Dans la matinée, l'humoriste avait en effet débuté son texte contre les restrictions à destination des Français : «Arrêtez tout, tout. Les masques. Les confinements.»

«Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants [...] contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales», pestait Nicolas Bedos, certainement en réponse aux nouvelles restrictions annoncées par Olivier Véran le 23 septembre, notamment pour la ville de Marseille. «Nous devons désormais vivre, quitte à mourir (nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions)», a-t-il ajouté, martelant son appel : «Embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons.»

La France a enregistré 16 096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon les données publiées le soir du 24 septembre par Santé publique France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»