Promise à la démolition, l'église Sainte Rita bénéficie d'un sursis

Les opposants à la destruction de l'église se sont mobilisés lundi matin© Courtoisie Ugo Passuello
Les opposants à la destruction de l'église se sont mobilisés lundi matin

Les prières des fidèles de la paroisse de la patronne « des causes désespérées » ont-elles été entendues ? En tous cas, la mobilisation des riverains et des élus a provisoirement retardé la destruction annoncée de l'église Sainte Rita à Paris.

L'église gallicane située dans le 15ème arrondissement de Paris est notamment célèbre pour organiser chaque année des bénédictions d'animaux. Construit en 1900 et vendu à des promoteurs immobilier il y a trois ans, l'édifice doit être rasé pour laisser place à des parkings.


Mais c'était sans compter sur la persévérance des membres de l'association Les Arches de Sainte Rita et de leurs sympathisants. L'organisation, qui a échoué dans son projet de réunir la somme de 4 millions d'euros nécessaire au rachat de l'église, abat aujourd'hui ses dernières cartes pour sauver le lieu qui a accueilli les prières des paroissiens durant 27 ans.


Lundi matin, une soixantaine de défenseurs de l'église se sont retrouvés rue François-Bonvin afin de faire barrage aux ouvriers de l'entreprise de démolition venus démarrer le chantier. Philippe Goujou, maire Les Républicains du 15ème arrondissement de Paris, ou encore Frédéric Lefebvre, député de la 1ère circonscription des français de l'étranger et créateur d'une pétition destinée à préserver les églises de France ayant réunit près de 14 000 signatures, faisaient front derrière une banderole où l'on pouvait lire «Non à la spéculation ! Sauvons l'église Sainte Rita !».

Lire aussi : Le Vatican en colère après le coming-out d'un prêtre polonais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales