Port du masque obligatoire en entreprise : Elisabeth Borne évoque de nombreuses exceptions

Port du masque obligatoire en entreprise : Elisabeth Borne évoque de nombreuses exceptions© Christian Hartmann Source: Reuters
Cliché pris à la Station F, le 31 août 2020, à Paris (image d'illustration).

L'obligation de port du masque en entreprise, effective à partir du 1er septembre, sera assouplie en fonction des domaines et des conditions d'activité professionnelle. Certains travailleurs en seront dispensées, par exemple les chanteurs d'opéra.

Si le port du masque en entreprise sera bien obligatoire à partir du 1er septembre, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé que cette mesure pourrait être aménagée en fonction des secteurs d’activité et de contextes particuliers le 30 août sur BFM-TV.

«Vraiment, porter le masque systématiquement en entreprise quand on est à plusieurs, c’est très important pour se protéger, protéger ses collègues et protéger ses proches», a défendu la ministre. «C’est très important que tous les Français qui vont reprendre le travail soient rassurés sur le fait que sur le lieu de travail on applique les bonnes règles pour protéger leur santé», a-t-elle ajouté.

En rendant le port du masque obligatoire, le gouvernement a suivi les préconisations d’un avis publié à la mi-août par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), selon lequel il était utile de systématiser le port du masque dans les espaces de travail.

Des exceptions à la règle et professions dispensées

Elisabeth Borne a précisé que la règle n’était pas sans exceptions. «Evidemment, si vous êtes tout seul dans votre bureau, vous n’êtes pas obligé de mettre un masque.» En outre, «quand vous êtes dans un open space, vous avez envie de souffler, vous pouvez retirer votre masque dix minutes» ou lorsque «vos collègues sont partis à la cantine, vous êtes quelques-uns à être restés, là vous pouvez retirer votre masque».

Dans les locaux «avec une très bonne ventilation» ou «dans des grands volumes», l’obligation peut être atténuée. La distance entre travailleurs, les vitres en Plexiglas, et la densité d’occupation des locaux sont autant de facteurs d’assouplissement. Les «cas particuliers» feront l’objet d’«une discussion avec les partenaires sociaux», a précisé la ministre.

Certains activités, elles, apparaissent peu, voire pas compatibles avec le port d’un masque. «On va les recenser avec les partenaires sociaux et on verra les réponses qu’on peut apporter», a expliqué Elisabeth Borne.

Cela pourrait concerner «les ateliers», «les garages», où «vous êtes amenés à faire des efforts physiques» et où les salariés pourront être «dispensés du port du masque» si «l’atelier est bien ventilé», avec «les collègues [qui] sont loin». Elle a souligné qu’un décret avait été pris pour dispenser «les chanteurs d’opéra» du port du masque.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»