Deux hommes percutés volontairement après avoir reproché à un individu d'avoir jeté un masque au sol

Deux hommes percutés volontairement après avoir reproché à un individu d'avoir jeté un masque au sol© Philippe Huguen Source: AFP
Un camion de pompier en intervention. (image d'illustration)

Deux frères âgés d'une vingtaine d'année ont été grièvement blessés à Brignais (Rhône) après avoir été percutés par une voiture à la suite d'une altercation au sujet d'un masque jeté par terre.

Le 23 août, deux frères âgés d'une vingtaine d'année ont été renversés volontairement, le 21 août, par un homme au volant de sa voiture rapporte Le progrès. A la sortie du bureau de tabac de Brignais (Rhône), ville qui se trouve à proximité de Lyon, un homme ayant jeté son masque par terre a dû essuyer les reproches de deux jeunes gens.

Alors que les deux frères rentraient chez eux à pied, l'homme, manifestement  mécontent, est revenu sur eux au volant de sa voiture et les a renversés avant de prendre la fuite.

Les deux jeunes hommes, grièvement blessés, ont été secourus par les sapeurs- pompiers toujours selon le Progrès. Leur pronostic vital ne serait pas engagé.

Le suspect aurait été identifié et serait «activement recherché» par la gendarmerie de Brignais en charge de l'enquête selon le quotidien régional.

«Un geste criminel»

«Un acte d’une telle violence est dramatique et consternant, foncer avec une voiture sur des personnes est un geste criminel», a estimé Serge Bérard, maire de la ville dans des propos rapportés par Le progrès.

Un acte d’une telle violence est dramatique et consternant, foncer avec une voiture sur des personnes est un geste criminel

Ce fait divers s'inscrit dans une série de violences survenues autour des obligations de port du masque. Le 16 août, un homme de 43 ans avait asséné deux coups de couteau, dont un à l’œil, à un vigile d'un bar situé dans le centre-ville de Brest (Finistère), après avoir été refoulé faute de masque. 

Quelques jours plus tôt, l'agression d'une infirmière, rouée de coups par des adolescents pour leur avoir demander de porter un masque dans un bus de Seine-saint-Denis en banlieue parisienne avait soulevé un vif émoi. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»