Christian Estrosi pris à partie sous l’œil des caméras dans un quartier sensible de Nice

Christian Estrosi pris à partie sous l’œil des caméras dans un quartier sensible de Nice© VALERY HACHE Source: AFP
Vidéo
Christian Estrosi vient à la rencontre des policiers en colère, le 11 juin 2020 à Nice (image d'illustration).

Déterminé à restaurer la sécurité du quartier, Christian Estrosi a tenté une visite surprise aux Moulins à Nice, ville dont il est le maire, mais il a dû battre en retraite avec ses accompagnants face à l'hostilité de certains riverains.

Dans la soirée du 22 juillet, le maire Les Républicains de Nice, Christian Estrosi, rendait une visite surprise aux habitants du quartier sensible des Moulins après une fusillade survenue le 20 juillet. En compagnie du préfet des Alpes-Maritimes et sous l’œil des caméras, il a été brièvement pris à partie par des riverains.

L'édile et ses équipes auraient même été la cible d'un projectile alors qu'ils battaient en retraite escortés de quatre camions de CRS, selon les informations de BFMTV.

Dans un entretien accordé à la chaîne d'actualité en continu, Christian Estrosi a expliqué que l'animosité des riverains à son égard et à celle de ses consorts était due au signal envoyé par sa présence : «Les réactions que vous avez vues tout à l'heures, c'est tout simplement des gens qui sont en colère de nous voir là, qui sont en colère d'être dérangés, qui sont en colère de comprendre ce qui est en train de se passer, à savoir que la police ne va plus rien lâcher et que, je le dis ce soir, nous ne lâcherons rien jusqu'à ce que le dernier dealer ait encore le sentiment d'être libre de pouvoir faire son marché ici.»

Après l'appel du maire de Nice à sécuriser le quartier des Moulins, à la suite de cette fusillade sur fond de trafic de stupéfiants, le ministère de l'Intérieur a dépêché une compagnie de CRS en renfort. Une enquête pour «tentative d'homicide» a été confié à la PJ niçoise, selon BFMTV.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»