«Allah akbar!» : sabre au clair et fusil chargé, un homme fonce sur des fêtards, qui le neutralisent

«Allah akbar!» : sabre au clair et fusil chargé, un homme fonce sur des fêtards, qui le neutralisent© Valery Hache Source: AFP
Une photographie d'un véhicule de police prise à Nice, le 21 mars 2020 (image d'illustration).

Un homme armé d'un sabre et d'un fusil semi-automatique a été interpellé le 19 juillet au Blanc-Mesnil après avoir voulu attaquer des fêtards. Neutralisé par l'un des invités à l'aide de son véhicule, l'individu a été cueilli par les policiers.

La fête aurait pu se terminer par un drame sans l'action héroïque de certains de ses participants. Alors qu'ils quittaient la salle de réception de l'hôtel Ibis du Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis le 19 juillet au petit matin, des fêtards ont été surpris par un homme habillé en treillis leur fonçant dessus sabre et fusil à la main aux cris d'«Allah akbar» rapporte Le Parisien

Par chance, l'un des participants à la fête était au volant de son véhicule et a eu l'initiative de percuter l'assaillant, ensuite désarmé par les autres fêtards qui se sont saisis du sabre ainsi que du fusil semi-automatique qui était approvisionné et chargé. 

Placé en garde à vue pour violences volontaires avec arme, menaces avec arme, détention, port et transport d'arme, l'individu n'est à ce stade pas poursuivi pour terrorisme. Celui-ci n'a d'ailleurs souffert d'aucune blessure suite à son interpellation par les fêtards.

«Il a certes crié Allah akbar, mais n'a aucun antécédent judiciaire inquiétant et on n'a rien trouvé d'autre pour l'instant pouvant laisser penser à une radicalisation», a confié le parquet de Bobigny au Parisien, qui rapporte que l'individu était fortement alcoolisé au moment des faits.

D'après le quotidien francilien, d'autres fusils ont été retrouvés au domicile du suspect, à Villemonble, dans le même département. Il devrait prochainement subir un examen psychiatrique.

Toujours selon la même source, l'homme avait déjà menacé plusieurs autres fêtards plus tôt dans la soirée. Les enquêteurs ont également sollicité les services de renseignement pour tenter de cerner ses motivations. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»