Le gouvernement repousse les réformes des retraites et de l'assurance-chômage, annonce Jean Castex

- Avec AFP

Le gouvernement repousse les réformes des retraites et de l'assurance-chômage, annonce Jean Castex© Bertrand GUAY Source: AFP
Jean Castex, Premier ministre français (image d'illustration).

Jean Castex a fait savoir que les réformes controversées de l'assurance chômage et des retraites seraient décalées en raison de la crise sanitaire et économique. Le gouvernement souhaite désormais se concentrer sur la lutte contre le chômage.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce 17 juillet avoir revu l'agenda social du gouvernement en décalant les réformes des retraites et de l'assurance-chômage afin de mettre l'accent sur «la priorité des priorités» : «l'emploi».

«Beaucoup de sujets sont sur la table et je suis heureux de la qualité du dialogue que nous avons établi ce matin avec les partenaires sociaux», s'est félicité le chef du gouvernement à l'issue d'une réunion multilatérale de trois heures à Matignon.

«Tout cela ne préjuge pas d'un accord global. Il y aura, on le sait, des divergences [...] mais il faut d'abord savoir nous parler, nous respecter et fixer des voies et des chemins pour l'avenir», a encore plaidé Jean Castex.

L'instauration d'un nouveau régime de retraites universel [...] sera maintenue

Loin de renoncer à la réforme des retraites – suspendue sine die – par la crise, Jean Castex a promis «une nouvelle méthode» en distinguant le «caractère structurel» et son «volet financier», et «en reprenant la concertation dans les mois à venir», a fait savoir le Premier ministre qui n'a pas laissé de place au doute à ce sujet : «L'instauration d'un nouveau régime de retraites universel [...] sera maintenue.»

«Nous sommes convenus ensemble que la priorité des priorités, désormais, c'est la lutte contre la crise, l'emploi, la lutte contre le chômage et les voies et moyens de retrouver le plus vite possible les voies de la croissance économique», a encore déclaré Jean Castex, qui a affirmé avoir établi à cet effet «un calendrier extrêmement exigeant, commençant dès le début de la semaine prochaine, autour de la question de l'emploi des jeunes et plus généralement dans les semaines à venir pour arrêter et finaliser le plan de relance» auquel, il l'a affirmé, les partenaires sociaux seront étroitement associés.

S'engageant à tenir «le plus grand compte» des propositions des partenaires sociaux, le successeur d'Edouard Philippe a aussi annoncé la tenue d'une nouvelle «conférence de dialogue social» au mois d'octobre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»