La France dispose des «doses suffisantes» de remdesivir, assure l'Agence du médicament

- Avec AFP

La France dispose des «doses suffisantes» de remdesivir, assure l'Agence du médicament© Amr Abdallah Dalsh Source: Reuters
Un technicien de laboratoire tient le médicament remdesivir à l'installation Eva Pharma du Caire, Egypte, le 25 juin 2020. (image d'illustration)

L'Agence nationale du médicament assure que la France s'est dotée de «doses suffisantes» de l'antiviral remdesivir, une semaine après que les Etats-Unis ont annoncé avoir acquis 92% de toute la production du laboratoire Gilead.

«La France s'est assurée de la disponibilité de doses suffisantes» de l'antiviral remdesivir, le premier médicament à avoir montré une relative efficacité pour traiter le Covid-19, affirme l'Agence du médicament (ANSM). Sauf que que les Etats-Unis ont acheté la quasi-totalité de la production pour les prochains mois. Le gouvernement américain a en effet annoncé, il y a une semaine, avoir acquis 92% de toute la production de remdesivir par le laboratoire Gilead de juillet à septembre, soit environ 500 000 traitements sur près de 550 000.

«En vue de sécuriser l'accès au médicament remdesivir sur le territoire national, la France s'est assurée de la disponibilité de doses suffisantes auprès du laboratoire Gilead», a fait savoir l'ANSM à l'AFP. «Les patients atteints du Covid-19 pourront ainsi continuer à bénéficier de ce traitement», a-t-elle ajouté.

Cet antiviral a reçu, le 3 juillet, une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l'Union européenne, moins d'un mois après le dépôt de la demande. Cette procédure permet aux médicaments «qui répondent à un besoin médical non satisfait» d'être commercialisés avec des données moins complètes que prévu, si le bénéfice estimé est supérieur aux risques connus. Il avait déjà été approuvé aux Etats-Unis le 1er mai après des essais cliniques montrant qu'il réduisait de quatre jours la durée de rétablissement des malades graves du Covid-19. Le remdesivir était jusqu'à présent disponible en France dans le cadre des essais cliniques, ou via un usage compassionnel chez des patients ne pouvant pas être inclus dans les essais. Depuis janvier 2020, 130 patients ont ainsi été pris en charge avec ce traitement à l'hôpital en dehors des essais cliniques, précise l'ANSM.

L'annonce de Washington avait fait craindre une pénurie du médicament dans le reste du monde, mais l'Allemagne et le Royaume-Uni ont eux aussi assuré disposer de stocks suffisants pour traiter leurs patients. Gilead a fixé le prix à 390 dollars par flacon dans tous les pays développés, soit 2 340 dollars pour un traitement normal de six flacons en cinq jours.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»