Des propos télévisés de Sibeth Ndiaye provoquent la colère de syndicats policiers

Des propos télévisés de Sibeth Ndiaye provoquent la colère de syndicats policiers© Pools Source: Reuters
Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement (image d'illustration).

Des propos télévisés de la porte-parole du gouvernement, isolés de leur contexte, ont suscité l'ire de syndicats policiers. Gilles Legendre, notamment, a fait valoir qu'il s'agissait d'une mauvaise interprétation.

Une phrase de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, le 21 juin sur France 3, concernant l'interpellation de l'infirmière qui avait jeté des projectiles sur les forces de l'ordre lors de la manifestation parisienne des soignants, a suscité une polémique : «Je ne saurais pas expliquer à mes enfants s’il est normal ou pas de jeter des pierres sur les forces de l’ordre.»

Isolée, cette citation a fait monter au créneau des acteurs syndicaux au sein de la police. «Ces propos, tenus par la porte parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, sont indignes de ses fonctions», a par exemple estimé le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN). Le SCPN a interpellé sur les réseaux sociaux Emmanuel Macron et Edouard Philippe pour des propos «contraires aux valeurs de la République» qui selon le syndicat, «contribuent au désordre sécuritaire de notre pays».

«Sibeth Ndiaye, vous ne saviez pas comment expliquer à vos enfants s’il est bien ou mal, de caillasser la police, on va vous éclairer, la réponse, vous l’avez», a encore réagi sur Twitter le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), repartageant une vidéo datée la veille, qui montre un camion de police contraint de fuir le secteur des Invalides à Paris, sous une pluie de projectiles. «C’est suffisamment explicite ?», a alors ironisé le SICP.

«C'est inadmissible d'entendre de tels propos, même si vous les mettez en perspective. Une porte-parole du gouvernement ne peut pas laisser [s'installer] ce doute», a également considéré Denis Jacob, secrétaire général du syndicat Alternative Police, ce 22 juin à l'antenne de CNews.

Des propos mal compris, selon Gilles Legendre et Florian Philippot

Cette polémique n'a pas lieu d'être

Sur CNews également le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Legendre, a fait valoir que les propos de Sibeth Ndiaye avaient été mal interprétés. «Cette polémique n'a pas lieu d'être [...] Elle dit "je ne sais pas l'expliquer" au sens "je ne sais pas le justifier auprès de mes enfants", autrement dit c'est injustifiable», a-t-il déclaré.

De fait, lors de son passage sur le plateau de l'émission Dimanche En Politique sur France 3, quelques instants avant de prononcer ses propos à la source de la polémique, la porte-parole du gouvernement avait tenu des mots dénués d'ambiguëté : «La justice doit s'exercer de manière normale, comme pour n'importe quel citoyen. Je ne sais pas expliquer qu'on jette des pierres sur les forces de l'ordre. Je ne vois pas en quoi il faudrait l'absoudre [...] La justice qui est parfaitement indépendante dans notre pays, doit juger en droit sur ce qui s'est passé.»

Elle n’a de cesse depuis des mois de décrédibiliser l’image de la France et elle assume de mentir

«Le propos reproché est manifestement tronqué pour lui faire dire l’inverse, il faut être honnête», a également réagi sur Twitter Florian Philippot, fondateur du parti souverainiste Les Patriotes. «Doit-elle cependant rester à sa place ? Bien sûr que non ! Elle n’a de cesse depuis des mois de décrédibiliser l’image de la France et elle assume de mentir», a-t-il poursuivi.

La principale intéressée a réagi ce 22 juin à la polémique, dans un tweet invitant les internautes à visionner l'intégralité du passage concerné. «Vous verrez que je dis le contraire de ce que l’on veut me faire dire», a-t-elle écrit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»