Dijon : Kadyrov dénonce «les trafiquants de drogue déchaînés» et épingle les autorités françaises

Dijon : Kadyrov dénonce «les trafiquants de drogue déchaînés» et épingle les autorités françaises© Alexey Nikolsky/Sputnik Source: AFP
Le président de la république de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, lors d'un entretien avec le président russe Vladimir Poutine, le 31 août 2019, à Moscou (image d'illustration).

Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, s'est exprimé à propos des heurts survenus à Dijon et impliquant la communauté venue de la République russe. Il a démenti des troubles intercommunautaires et critiqué l'action des «autorités locales».

A la suite des heurts qui ont émaillé le quartier des Grésilles, à Dijon (Côte-d'Or), entre le 12 et le 15 juin, après le rassemblement dans la ville de la communauté tchétchène venue défendre, selon elle, l’un des siens victime d’une agression, le président tchétchène, Ramzan Karydrov, s’est exprimé, le 19 juin, sur sa chaîne Telegram.

Celui-ci considère que «les autorités locales n’ont pas su mettre de l’ordre en ce qui concerne les trafiquants de drogue déchaînés, alors c’est la jeune génération qui a pris le contrôle de la situation». D’après lui, la version selon laquelle ces affrontements seraient ethniques ne tient pas.

Le leader tchétchène fait valoir que des trafiquants de drogue s’en sont pris à un jeune homme d’origine tchétchène âgé de 16 ans alors qu’il tentait de défendre un de ses amis, regrettant, au passage, un manque de réactivité de la part de la justice française.

Selon une information révélée le 19 juin par Franceinfo, le service du renseignement territorial de l’Aube (anciennement les Renseignements généraux) avait bien rédigé, dès le 12 juin, une note baptisée : «Tchétchènes : appel à expédition punitive à Dijon.» Dans celle-ci, il s’inquiétait d’une possible vengeance de la communauté tchétchène. Cependant, certains habitants du quartier des Grésilles avaient, dans un premier temps mis en lumière une quasi-absence de réponse policière.

Les Tchétchènes ont été «corrects», selon Ramzan Kadyrov

Ramzan Kadyrov a également loué l'action de ses compatriotes, l'estimant juste. Pour lui, la décision de la communauté tchétchène de se rendre à Dijon était absolument justifiée. «C'est mon opinion personnelle : je pense que les actes des Tchétchènes ont été corrects», a-t-il souligné. Il s’est déclaré convaincu que les habitants de la ville eux-mêmes devaient en avoir assez des trafiquants de drogue.

En aucun cas, les gens ne devraient être opposés sur la base de la nationalité

«Le mal n’a pas de nationalité. En aucun cas, les gens ne devraient être opposés sur la base de la nationalité. Celle-ci ne doit pas non plus provoquer des désaccords et des disputes. C’est tout simplement inacceptable», a-t-il affirmé, rappelant par la suite s’être lui-même attaqué aux trafiquants de drogue en Tchétchénie après avoir vaincu les groupuscules terroristes présents dans la région.

La descente de la communauté tchétchène à Dijon avait provoqué de vives réactions. Pendant plusieurs jours après les premiers heurts, des individus avaient occupé la cité des Grésilles, équipés d’armes de guerre, incendiant des véhicules et détruisant des caméras de sécurité. Le 18 mai, six Tchétchènes ont été interpellés dans le cadre d’une enquête ouverte à propos de ces violences urbaines.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»