Violences à Dijon : importante opération de police aux Grésilles, 140 CRS déployés

- Avec AFP

Violences à Dijon : importante opération de police aux Grésilles, 140 CRS déployés© Philippe DESMAZES Source: AFP
Des gendarmes mobiles à Dijon le 15 juin 2020 (image d'illustration).

Une vaste opération de perquisitions mobilisant 140 CRS s'est déroulée dans les quartiers sensibles des Grésilles, à Dijon, et du Mail, à Chenôve, après les violences survenues du 12 au 15 juin dans l'agglomération, selon la préfecture.

Une opération visant à effectuer des perquisitions a mobilisé 140 CRS le 19 juin dans la matinée dans les quartiers des Grésilles à Dijon et du Mail à Chenôve. 

«Les opérations de police visent à rechercher des armes, des munitions et des stupéfiants», a expliqué à l'AFP Bernard Schmeltz, préfet de région. Sur réquisitions du parquet, elles mobilisent deux compagnies de CRS, soit environ 140 fonctionnaires, a-t-il ajouté, précisant que le but n'était pas d'interpeller mais de procéder à des perquisitions.

Le procureur de la République Eric Mathais avait annoncé le 17 juin que les investigations se poursuivaient «pour parvenir à identifier les participants» aux violences qui ont secoué les Grésilles mais aussi Chenôve, dans la banlieue sud-ouest de Dijon, le 15 juin dans la soirée.

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, des hommes cagoulés sont apparus munis de ce qui semblaient être des fusils d'assaut ou des pistolets automatiques. Ils s'en sont également pris à des caméras de sécurité et ont incendié des véhicules. Ces violences ont fait suite à une série d'actions de représailles lancées par des membres de la communauté tchétchène désirant se venger de l'agression d'un adolescent par, selon eux, des habitants des Grésilles. Le calme est revenu depuis le 16 juin et le père tchétchène de l'adolescent agressé a demandé que cessent ces violences.

Six Tchétchènes ont été interpellés le 18 juin dans le cadre de l'enquête concernant ces faits qui ont fortement marqué les esprits dans une capitale bourguignonne peu habituée à ce type de tensions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»