Emmanuel Macron, gaulliste ? Valéry Giscard d'Estaing ne le «pense pas»

Emmanuel Macron, gaulliste ? Valéry Giscard d'Estaing ne le «pense pas»© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
L'ancien président de la République Valery Giscard d'Estaing.

Y a-t-il «une part de gaullisme» chez Emmanuel Macron ? A cette question qui lui est posée sur RTL, Valéry Giscard d'Estaing répond par la négative, invoquant le rapport à la fonction présidentielle de l'actuel locataire de l'Elysée.

Alors qu'Emmanuel Macron se rend à Londres pour commémorer l'appel du 18 juin du général de Gaulle, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing a livré une analyse sans concessions de la façon de diriger le pays de l'actuel chef de l'Etat.

Si, à l'instar de la quasi-totalité de la classe politique, le locataire de l'Elysée se revendique, au moins en partie, d'un héritage gaulliste, pour Valéry Giscard d'Estaing il n'en est rien. «Je ne le pense pas», répond l'ancien chef d'Etat, lorsqu'il lui est demandé, le 17 juin sur RTL, s'il y a «une part de gaullisme chez Emmanuel Macron ?». «Le général de Gaulle était un militaire, de culture militaire, et qui en particulier avait fait approuver une Constitution qu'actuellement nous ne respectons pas», a-t-il argumenté.

L'ancien président a précisé que «le général de Gaulle avait fait le choix qu'il y ait à la fois un président et un Premier ministre. Le président représentait l'identité nationale et les grands choix nationaux. La gestion du pays était faite par le Premier ministre et le gouvernement». Un partage des tâches qui ne serait actuellement pas respecté, puisque selon lui, «la définition de la politique de la France serait faite [actuellement] au niveau présidentiel», ce qui constitue d'après lui une erreur.

Pour Valéry Giscard d'Estaing, il est donc nécessaire de changer «l'application de la Constitution» afin que le Premier ministre Edouard Philippe retrouve un véritable pouvoir de «gestionnaire». «J'ai de l'estime pour le Premier ministre, et je pense qu'il conviendrait de le laisser exercer plus complètement sa charge», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»