Des journalistes blessés lors de la manifestation des soignants à Paris

Des journalistes blessés lors de la manifestation des soignants à Paris© Alain JOCARD Source: AFP
Lors de la manifestation du 16 juin, quelques violences sporadiques ont éclaté, occasionnant une prompte réaction des forces de l'ordre (image d'illustration).

Au moins trois journalistes ont été blessés dans l'exercice de leur travail le 16 juin alors qu'ils couvraient la manifestation des soignants à Paris, entachée par des heurts entre black blocs et forces de l'ordre.

Au moins trois journalistes ont été blessés au cours de la manifestation en soutien aux soignants le 16 juin à Paris, après que des heurts ont éclaté dans le sillage des violences commises par des black blocs, ainsi que l'ont constaté plusieurs journalistes sur place.

Stéphanie Roy, journaliste de l'agence Line Press, a été durement impactée par les éclats d'une grenade venue des rangs des forces de l'ordre, selon les témoignages de son agence.

La journaliste a décrit sur Twitter des «plaies ouvertes» au niveau des deux jambes suite à l'explosion.

Le moment de la détonation dans laquelle la journaliste a été blessée peut évoquer une grenade GM2L à effet assourdissant ou une grenade de désencerclement.

Le journaliste indépendant Jonathan Moadab a écopé d'une blessure lorsqu'une grenade a explosé près de son pied.

Le journaliste reporter d'images de RT France Sébastien Dufour a reçu un projectile sur le tibia alors qu'il filmait en direct, ce qui lui a occasionné une contusion. Joint par téléphone, il a ajouté qu'il s'était aperçu le lendemain matin de la manifestation qu'il avait aussi été touché à l'autre jambe par un palet de désencerclement expulsé d'une grenade.

Des journalistes blessés lors de la manifestation des soignants à Paris

Un autre journaliste de RT, le reporter Charles Baudry, a été légèrement blessé par un pavé reçu sur le bras.

Des journalistes blessés lors de la manifestation des soignants à Paris

Après trois mois de crise sanitaire, médecins, aides-soignants et infirmiers se mobilisent un peu partout en France pour exiger «de véritables moyens humains et budgétaires pour la santé publique». Ces demandes font également suite à une longue crise sociale qui a traversé l'hôpital public, les corps intermédiaires ayant dénoncé lors de nombreuses manifestations en 2019 le manque de réaction du ministère de la Santé. Une grève de plusieurs mois a ensuite touché les services d'urgence, excédés par le manque de moyens... Tout cela plusieurs mois avant le début de la crise sanitaire du Covid-19.

Dans un tweet publié un peu avant 18 heures le 16 juin, la préfecture de police de Paris a déploré les débordements qui ont accompagné le défilé des soignants dans la capitale. «Manifestation déclarée et autorisée par la préfecture de police, gâchée par les exactions commises par des casseurs qui n’ont rien à voir avec les soignants. La préfecture de police dénonce ces comportements violents», peut-on lire dans la publication.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»