«Une mini bombe virale» : un match sauvage de football réunit 400 personnes à Strasbourg

- Avec AFP

«Une mini bombe virale» : un match sauvage de football réunit 400 personnes à Strasbourg© @GoogleMaps
images
Stade Paco Matéo à Strasbourg où s'est déroulé le match sauvage le 24 mai 2020.

Un match de foot opposant deux quartiers sensibles de Strasbourg s'est organisé au nez et à la barbe des autorités. Plusieurs centaines d'individus y ont assisté, malgré l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

Malgré l'interdiction de se rassembler à plus de dix personnes, un match de football entre deux quartiers a réuni le 24 mai dans l'après-midi entre 300 et 400 personnes dans un stade à Strasbourg, au grand dam des élus.

«Une équipe de joueurs de foot du Neuhof a rencontré une équipe de Hautepierre sur un terrain dans un autre quartier», a expliqué l'adjoint aux Sports de la ville, Serge Oehler, confirmant une information des Dernières nouvelles d'Alsace. Ce dernier pense qu'un complice devait avoir les clés du stade Paco-Matéo dans lequel se sont rassemblées «entre 300 et 400 personnes». Le Neuhof et Hautepierre sont deux quartiers sensibles de Strasbourg.

«On ne sait pas s'il s'agit d'équipes officielles ou de quartier et le match avait été annoncé vendredi sur un réseau social», a-t-il précisé.

«Bombe virale»

 «Je suis effaré par l'irresponsabilité de ces "adulescents". On a le sentiment qu'ils ne risquent rien, qu'ils se sentent forts et en pleine santé. Ils ne se rendent pas compte du cluster qu'on risque d'avoir», s'est alarmé l'adjoint aux sports, qui craint «un deuxième confinement».

Un sentiment partagé par le professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris: «C'est franchement déraisonnable. Le virus est toujours présent et ce genre de réunion peut constituer une mini bombe virale. Restons prudents et mobilisés», a-t-il écrit sur Twitter à propos de ce match de foot sauvage.

Serge Oehler promet «des sanctions très sévères» si «des éducateurs ou licenciés de foot» sont identifiés sur les images des caméras de vidéosurveillance installées dans le quartier. Il a ajouté que des clubs de foot ont été rappelés à l'ordre ces derniers jours pour avoir organisé des entraînements. Toutes les serrures des stades vont être changées.

L'adjoint a précisé qu'à Strasbourg, en raison de l'épidémie de coronavirus, les équipements de sports collectifs étaient fermés, et que «les filets de buts de foot et les paniers des terrains de baskets [avaient] été enlevés».

La police municipale est intervenue pour constater le rassemblement. Tout le monde s'est dispersé en fin d'après-midi. Selon les Dernières nouvelles d'Alsace, personne n'a été verbalisé.

Les mesures sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus interdisent tout rassemblement de plus de dix personnes dans l'espace public.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»