Cohn-Bendit appelle à régulariser 100 000 clandestins, «combattants de la France contre le virus»

Cohn-Bendit appelle à régulariser 100 000 clandestins, «combattants de la France contre le virus»© JOEL SAGET Source: AFP
Daniel Cohn-Bendit face au réalisateur Romain Goupil (image d'illustration).

Daniel Cohn-Bendit a apporté son soutien à une tribune de parlementaires appelant à la régularisation des immigrés clandestins «qui travaillent sur différents petits boulots très importants en ce moment», dans le contexte de lutte contre la pandémie.

«Il y a eu une très belle tribune qui demande la régularisation en France d'environ 100 000 sans-papiers qui travaillent sur différents petits boulots très importants en ce moment», a déclaré le 26 avril l'ancien eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit, lors d'une intervention dans l'émission C Politique sur France 5, en référence à un récent texte parlementaire signé par des députés de gauche et de la majorité présidentielle. Ses auteurs demandaient au gouvernement français la «régularisation provisoire de tous les immigrés qui avaient introduit une demande», l'invitant à s'inspirer d'une décision du gouvernement portugais.

«Ce serait la moindre des choses d'accélérer leur régularisation», a estimé l'ancien «Dany le rouge», figure de mai 68.

Comme on a régularisé tous les étrangers à la Libération de la France en 1945, faisons la même chose pour les combattants de la France contre le virus

Soutien officiel d'Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle en 2017, le désormais chroniqueur politique a expliqué vouloir reprendre «le vocabulaire et l'intonation» du chef de l'Etat pour défendre l'accélération des régularisations des clandestins, qui font partie «des combattants de la France pour [la] libérer du coronavirus». «Comme on a régularisé tous les étrangers à la Libération de la France en 1945, faisons la même chose pour les combattants de la France contre le virus», a-t-il fait valoir.

Ailleurs en Europe, le Portugal a décidé de prolonger les droits des immigrés en cours de régularisation jusqu'au 30 juin afin de les protéger durant la crise sanitaire. L'Italie a elle décidé d'accorder un titre de séjour à 200 000 clandestins, pour pallier l'absence des travailleurs saisonniers habituels, bloqués dans leur pays d'origine à cause de la pandémie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»