Coronavirus : le prêtre de l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet verbalisé pour une messe clandestine

- Avec AFP

Coronavirus : le prêtre de l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet verbalisé pour une messe clandestine© Alberto PIZZOLI / POOL Source: AFP
Image d'illustration.

Une messe pascale clandestine s'est tenue à l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, à Paris. Avertis par des riverains, les policiers ont verbalisé le prêtre pour non-respect du confinement. Quelques fidèles se seraient éclipsés, selon la police.

Dans la nuit du 11 au 12 mars, une messe de Pâques s'est tenue dans l'église traditionaliste Saint-Nicolas-du-Chardonnet, située dans le Ve arrondissement de Paris. Prévenus par des riverains de l'église, qui avaient entendu de la musique émanant des lieux, les policiers sont intervenus.

La cérémonie retransmise sur Youtube

A leur arrivée, les portes de l'église étaient fermées. Selon des informations de l'AFP, à minuit, une personne est sortie et aurait déclaré aux forces de l'ordre qu'il y avait effectivement une quarantaine de fidèles à l'intérieur. D'après une source policière citée par l'agence de presse, les participants s'étant éclipsés, ils n'ont pu être verbalisés. Sur des images de l'office retransmises en direct sur Youtube, on peut noter la présence d'une poignée de fidèles, même si la plupart des bancs de l'édifice sont vides.

En outre, une trentaine d'ecclésiastiques, ainsi que des enfants de chœur étaient présents dans l'édifice pour la messe dite en latin. Les gestes barrières n'ont pas été respectés durant l'office, et l'eucharistie a notamment été donnée de la main à la bouche à une dizaine de participants.

Auteur: Eglise Saint-Nicolas-du-Chardonnet

Selon des directives du ministère de l'Intérieur, compétent en matière de cultes, les rassemblements dans les lieux de culte ont été interdits afin de lutter contre la pandémie de Covid-19. En mars, un prêtre avait écopé d'un rappel à la loi pour avoir célébré une messe dans un camping privé en Isère, tandis que les 13 fidèles présents avaient été verbalisés pour non-respect du confinement lié au coronavirus.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»