L'Armée française donne un million d'euros pour financer le test de dépistage rapide du coronavirus

L'Armée française donne un million d'euros pour financer le test de dépistage rapide du coronavirus
Le test sérologique NG-Test® IgG-IgM COVID-19 de l'entreprise bretonne NG Biotech, actuellement financé par le ministère français des Armées.

Le développement des tests s'accentue enfin en France, avec le soutien du ministère des Armées. Ce dernier vient de débloquer un million d'euros pour produire les tests de dépistage rapide d'une entreprise bretonne, pionnière dans l'Hexagone.

Le ministère des Armées a annoncé le 4 avril financer le projet de test de dépistage rapide du Covid-19 de la société bretonne NG Biotech. Il s'agit du premier test sérologique français, dont la lecture se fait en 15 minutes, à partir du prélèvement d'une goutte de sang au bout du doigt. Ces tests rapides doivent permettre les dépistages massifs de populations, cruciaux pour endiguer la propagation du coronavirus.

Le ministère va financer ce test à hauteur d'un million d’euros par un contrat de la Direction générale de l’armement.

Ali Afdjei, médecin urgentiste qui a suivi les études du dispositif de dépistage de NG Biotech, a confié à RT France : «Ces tests permettront de suivre enfin l’atteinte, non plus à l’aveugle, mais de séparer efficacement les personnes porteuses de la maladie des plus vulnérables. C'est essentiel et ce test au doigt permettra de classer, discerner l’épidémie.»

Ce test est la première recherche sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets de solutions innovantes pour lutter contre le Covid-19 lancé par l’Agence innovation défense. Le contrat inclut aussi le développement d’un second kit de détection du virus dans la salive ou les sécrétions nasales, et la sécurisation d’une filière de réactifs gérée en France.

La petite entreprise bretonne de biotechnologies de Guipry (Ille-et-Vilaine), a élaboré en un temps record ce NG-Test IgG-IgM Covid-19, validé par plusieurs services hospitaliers dans le cadre d’évaluations cliniques approfondies. Il repère les anticorps du patient qui se défend contre la maladie. Ce test permet de détecter si une personne est infectée par le virus depuis quelques jours seulement et reste contagieuse, ou si elle l’a été, même sans le savoir, est guérie et donc immunisée. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»