«Ils enterrent des Pokémons» : un éditorialiste de BFM dérape sur les victimes chinoises du Covid-19

«Ils enterrent des Pokémons» : un éditorialiste de BFM dérape sur les victimes chinoises du Covid-19© STR Source: AFP
Hommage national en mémoire des victimes de l'épidémie de Covid-19 à Wuhan dans la province centrale du Hubei, en Chine, le 4 avril 2020.

En pleine retransmission de l'hommage national chinois aux victimes du coronavirus, les téléspectateurs de BFM TV ont entendu Emmanuel Lechypre chuchoter : «Ils enterrent des Pokémons.» La chaîne a annoncé sa mise en retrait pour une semaine.

«Ils enterrent des Pokémons». Voilà ce qu'ont pu entendre, stupéfaits, les téléspectateurs de BFM TV, ce 4 avril, pendant une séquence tout en images montrant les dirigeants chinois en train de se recueillir et la journée de deuil national organisée dans toute la Chine en mémoire des compatriotes décédés du Covid-19.

La séquence a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et BFM TV a rapidement présenté ses excuses pour des propos «totalement déplacés». L'éditorialiste de BFMTV et BFM Business Emmanuel Lechypre, auteur de ces propos, a également fait son mea culpa.

«Je pensais les micros fermés»

«Ce matin pendant la diffusion de l'hommage aux victimes en Chine, je me suis permis une expression totalement déplacée, pensant que les micros étaient fermés. C'était totalement inapproprié, j'en suis vraiment désolé et je renouvelle mes excuses», a-t-il notamment déclaré sur la chaîne d'info.

La chaîne et son dirigeant Marc-Olivier Fogiel ont également présenté des excuses «suite à l'involontaire diffusion de propos totalement déplacés en plateau ce matin» et ont pris la décision de mettre en retrait le journaliste Emmanuel Lechypre pour une durée d’une semaine. Le communiqué de la direction assure néanmoins que «ces propos sont parfaitement contraires aux valeurs qui animent Emmanuel Lechypre depuis toujours».

Dans une série de tweet, l'ambassade de Chine en France a exprimé son «vif mécontentement» et sa «condamnation» des propos de l'éditorialiste jugés «impertinents».

«Nous nous opposons à toute forme de propos et actes racistes et discriminatoires», poursuit le communiqué. «L’humanité est une communauté de destin, la lutte contre l’épidémie appelle des efforts communs de la communauté internationale. Nous espérons que tous seront unis et solidaires afin de gagner cette bataille», écrit encore le porte-parole de l'ambassade de Chine sur Twitter.

L'épidémie de coronavirus a fait plus de 3 300 morts en Chine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»