Alain, interviewé par BFM TV, a-t-il vraiment marché 30 kilomètres pour rentrer du travail ?

Alain, interviewé par BFM TV, a-t-il vraiment marché 30 kilomètres pour rentrer du travail ?© BERTRAND GUAY / AFP
Photo d'illustration
Suivez RT France surTelegram

Un reportage de BFM TV retraçant le parcours d'un homme obligé de parcourir 30 kilomètres à pied pour rentrer de son travail a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Des internautes ont douté de la véracité du reportage. A tort.

C'est un reportage comme on en voit régulièrement sur les chaînes d'information en continu. Sauf que celui-ci a été massivement relayé sur les sociaux et suscité une polémique. Ce 10 décembre, BFM TV a partagé sur ses pages Facebook et Twitter un reportage où des journalistes de la chaîne suivent Alain, un agent d'entretien obligé de parcourir un très long trajet à pied pour rentrer de son travail, du fait de la grève des transports. «Pour Alain Fonteneau, c’est une deuxième journée qui commence. Après une matinée de travail, il rentre chez lui, à pied, à plus de 30 kilomètres de là», comment la voix off pour accompagner le sujet.

Les internautes crient à la manipulation

Rapidement, la séquence d'une minute vingt suscite la curiosité des internautes... et leur indignation. En cause, des doutes sur la capacité de cet homme de 55 ans à pouvoir effectuer 30 kilomètres de trajet de son travail à son domicile. «Arrêtez de prendre les gens pour des cons. Personne ne fait une randonnée de 30 km pour rentrer chez lui après une journée de travail. C'est pas un petit morceau surtout à 55 ans», commente notamment un internaute. 

D'autres ont mis en cause l'homme, l'accusant d'être un «comédien», notamment après avoir constaté que l'Alain en question travaille dans les locaux d'Altice, le groupe de médias qui possède BFM TV et dont l'un des bâtiments abrite précisément la rédaction de la chaîne d'info. «Alain, 55 ans, comédien, se fout de la gueule de BFM TV qui tombe dans le panneau tant leur servilité les oblige à trouver l'exemple choc contre ces méchantes grèves», écrit un internaute sur Twitter.

Dans la foulée, des journalistes de la chaîne ont pris la défense de l'agent d'entretien. «On voit Alain chaque jour au bureau. Il fait son boulot, il est toujours adorable. Alors si vous pouviez arrêter de l'insulter et de le dénigrer depuis vos comptes anonymes, ce serait pas mal», a tweeté Raphaël Grably, journaliste et chroniqueur de BFM TV.

Alain rentre de son travail à pied

Qu'en est-il réellement ? La chaîne d'information en continu a-t-elle menti sur le trajet d'Alain ? S'est-elle fait «avoir» par cet homme ? Non. Contacté par le journal 20 Minutes, Alain Fontenau, qui fait le ménage dans les locaux de plusieurs rédaction, dont BFM TV, a donné sa version des faits. Il explique avoir discuté avec une journaliste de BFM TV, à qui il a raconté ses problèmes de transports, à cause de la grève, et a confirmé rentrer du travail à pied, en partie par choix.

En effet, son employeur, lui a proposé, de rester chez lui. «Ce travail est en horaires décalés, de 6h30 à 9h30 puis en début d’après-midi et de 17h à 20h. Mais avec la grève, mon employeur m’autorise à finir le matin pour que je puisse rentrer à pied, sachant que le seul train qui me permettrait de rentrer est dans l’après-midi et que j’arrive plus vite chez moi à pied qu’en l’attendant. On m’a même proposé de ne pas venir travailler, mais comme je peux me déplacer le matin, grâce à un bus de nuit, je le fais», explique-t-il.

«Rien d’extraordinaire», poursuit l'intéressé à 20 Minutes. Et d'ajouter : «C'est une question d’habitude, je ne comprends pas que les gens s’étonnent.»

Lire aussi : 500 kilomètres de bouchons, transports bloqués : un «lundi noir» contre la réforme des retraites 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix