La ville de Paris s'associe au diocèse pour venir en aide aux sans-abri durant le confinement

La ville de Paris s'associe au diocèse pour venir en aide aux sans-abri durant le confinement© Charles Platiau Source: Reuters
Des personnes sans domicile fixe dans leurs tentes, au bord du Canal Saint-Martin à Paris (10e arrondissement) en décembre 2006 (image d'illustration).

La capitale est mobilisée pour les sans domicile fixe. Le diocèse et la municipalité se sont associés pour la distribution de repas tandis que le gouvernement cherche toujours plus de places pour le bon déroulement du confinement des sans-abri.

A l’église Saint Eustache, dans le quartier des Halles du 1er arrondissement de Paris, les distributions ont repris cette semaine. L'aide envers les plus démunis est encore plus cruciale durant le confinement. Pour la première fois, le diocèse et la mairie mènent une action commune pour venir en aide aux sans-abri. La ville finance les repas, le diocèse les distribue.

«C’est 250 personnes par jour, en gros, qui ont besoin de nourriture. Ce sont soit des gens dans la rue, en majorité. (...) Soit des gens qui sont seuls chez eux, tout simplement, et qui n’ont pas de revenu. Evidemment on ne fait aucune différence» explique Jacques Mérienne, prêtre du diocèse de Paris. Difficile de faire la manche quand il n’y a plus personne dans la rue, et impossible de simplement prendre un café puisque tous les bistrots sont fermés.

Pour Gérard, lui-même sans domicile fixe, «c’est très dur. Il n'y a plus de sous, plus de cigarettes, plus d’étrangers qui viennent. On est là, seuls dans Paris, sans rien du tout». Mais la nourriture n'est pas le seul problème des sans-abri durant le confinement. Le ministère du Logement a annoncé le 29 mars l’ouverture de 5000 places d’hébergement supplémentaires dans des hôtels pour accueillir les SDF pendant l'épidémie de coronavirus.

Un dispositif essentiel au respect de la distanciation sociale et des gestes barrières à appliquer. En vivant dans la rue les sans-abri restent particulièrement exposés au virus. Selon le ministère du Logement, il y aurait pour l’instant un peu plus de 600 cas de SDF contaminés dans toute la France. La Fédération des acteurs de la solidarité, qui rassemble l'immense majorité des associations gestionnaires de centres pour les plus démunis, recense elle «environ 900 personnes malades», a fait savoir son directeur général Florent Guéguen. 

Quarante sites de confinement sont actuellement prêts à accueillir les sans domiciles touchés par la maladie. Si Florent Guéguen salue l'effort déjà réalisé par l'Etat grâce au plan pour mobiliser le parc hôtelier, il souligne l'urgence d'aller encore plus loin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»