L'exécutif prend des mesures pour limiter l'impact sanitaire du coronavirus outre-mer

- Avec AFP

L'exécutif prend des mesures pour limiter l'impact sanitaire du coronavirus outre-mer© Maxar Technologies Source: Reuters
Aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Image d'illustration.

Les vols commerciaux depuis ou vers Mayotte seront suspendus et ceux entre Paris et La Réunion seront réduits pour limiter la propagation du Covid-19 outre-mer. Les médecins diplômés hors UE y seront aussi exceptionnellement autorisés à officier.

Le gouvernement a annoncé le 28 mars sa décision de suspendre tous les vols commerciaux à partir ou vers Mayotte, et de réduire à trois par semaine les liaisons entre Paris et La Réunion, «pour ralentir au maximum la propagation du virus Covid-19».

Plus de 30 vols sont opérés en temps normal entre Paris et La Réunion. Le volume de passagers vers l'île «pourra être limité en cas de dépassement des capacités d'accueil en centre de suivi sanitaire collectif», précisent le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, dans leur communiqué.

Pour autant, «quoiqu'en très forte baisse depuis plusieurs jours, le volume de passagers arrivant par les vols à destination de La Réunion pourrait risquer d’excéder rapidement les capacités d’accueil des voyageurs en quatorzaine», a estimé le gouvernement pour expliquer ce renforcement, décidé après «échange avec les élus et les compagnies aériennes».

Les passagers qui désiraient se rendre à Mayotte ou La Réunion et se trouvant en métropole sont donc invités à rester dans leurs lieux de résidence actuels ou, pour La Réunion, à se rapprocher de leur compagnie aérienne. En l'absence de solutions, ils peuvent se signaler sur la plateforme téléphonique du gouvernement au 0800 130 000, précise le communiqué.

Des médecins diplômés hors UE autorisés à exercer

«Comme la loi nous y autorise, nous allons faire en sorte, de façon exceptionnelle, de pouvoir recourir à des médecins qui ont des diplômes hors Union européenne [pour venir en aide aux territoires d'outre-mer dans la lutte contre le coronavirus]», a expliqué Edouard Philippe, lors d'une conférence de presse le 28 mars pour présenter la stratégie du gouvernement face à l'épidémie. «Un décret sera publié la semaine prochaine», a-t-il précisé. 

Plusieurs élus d'outre-mer réclamaient l'arrivée de médecins cubains. Un amendement en ce sens, porté par la sénatrice Catherine Conconne et le sénateur de Guadeloupe Dominique Théophile, avait été adopté en juin dernier. Il attend toujours un décret d'application.

Les outre-mer, moins touchés pour l'instant que l'Hexagone, avec au total près de 550 cas et trois décès, disposent de systèmes de santé plus fragiles, notamment en terme de lits en réanimation, qui font craindre une catastrophe sanitaire dans ces territoires. Une polémique est née plus tôt dans la semaine à La Réunion après l'envoi par l'Agence régionale de santé (ARS) de masques de protection moisis aux pharmaciens, médecins et infirmiers libéraux de l'île. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»