Le confinement dans les banlieues : selon Nunez ce ne serait «pas une priorité»

Le confinement dans les banlieues : selon Nunez ce ne serait «pas une priorit黩 Ludovic Marin Source: AFP
Laurent Nunez et Christophe Castaner, le duo de Beauvau, le 26 février 2020 à la sortie du conseil des ministres à l'Elysée (image d'illustration).

Selon Le Canard enchaîné, qui s'est procuré le compte-rendu d'une visioconférence de Beauvau, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur aurait déclaré que faire respecter les mesures de confinement «dans les quartiers» n'était «pas une priorité».

Le journal Le Canard enchaîné publie ce 25 mars un article en page 2 soulignant la volonté du gouvernement de ne pas froisser les populations vivant «dans les quartiers», selon l'expression employée par Laurent Nunez lui-même. Le palmipède assure avoir eu accès à un compte-rendu d'une visioconférence tenue le 18 mars et réunissant Beauvau et des préfets... au lendemain du début des opérations de confinement sur le territoire, donc.

Selon cet article du Canard, intitulé «un confinement allégé pour les banlieues», le secrétaire d'Etat à l'Intérieur aurait déclaré au cours de cette réunion : «Ce n'est pas une priorité que de faire respecter dans les quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements.»

Une préconisation qui aurait d'ailleurs emporté l'approbation d'un préfet de la zone Sud-Est qui aurait précisé, toujours selon cette même source, qu'«il ne fallait pas mettre le feu aux banlieues en essayant d'instaurer un strict confinement» (selon les mots du journal qui résume ainsi la réaction du préfet).

Un autre préfet, du Nord cette fois, aurait pour sa part affirmé concernant les commerces de nuit dans ces secteurs : «Ils exercent une forme de médiation sociale»... Et le palmipède de proposer, espiègle : «Entre le Covid-19 et la population ?»

Autre information distillée par Le Canard enchaîné dans cet article : une adaptation du dispositif Sentinelle serait à l'étude en Ile-de-France pour faire respecter les règles de confinement. «Parce que les militaires ne tombent pas malades, eux ?», s'interroge l'hebdomadaire satirique...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»