Condamnée à mort pour blasphème, la chrétienne pakistanaise Asia Bibi demande l'asile en France

Condamnée à mort pour blasphème, la chrétienne pakistanaise Asia Bibi demande l'asile en France© ARIF ALI / AFP Source: AFP
Une pancarte pour la libération d'Asia Bibi, en septembre 2016.

Condamnée à mort au Pakistan pour blasphème et acquitée fin 2018 après 11 ans de prison, la chrétienne Asia Bibi a expliqué sur RTL son intention de demander l'asile politique à Emmanuel Macron. Ce 25 février, elle doit aussi rencontrer Anne Hidalgo.

Elle est devenue le porte-étendard de la loi anti-blasphème au Pakistan, et un symbole de la liberté religieuse dans le monde. Asia Bibi, mère de famille pakistanaise, a été condamnée à mort dans son pays pour «blasphème» après avoir bu de l'eau d'un puits qu'elle aurait «souillé» par ce geste. Acquittée fin 2018 après 11 ans de prison, cette chrétienne a depuis trouvé refuge au Canada. «Je continue de recevoir des menaces de mort de mon pays. De la part des talibans, tout est possible», a-t-elle expliqué dans un entretien à La Croix.

Invitée ce 24 février sur RTL, Asia Bibi a demandé à Emmanuel Macron de lui accorder l'asile politique. Vivre en France «est mon désir», a-t-elle indiqué, ajoutant vouloir «travailler aux côtés» de la journaliste Anne-Isabelle Tollet, avec qui elle a écrit un livre autobiographique. «J'ai le désir que le Président entende ma demande» d'asile, a expliqué Asia Bibi.

Rencontre avec Anne Hidalgo le 25 février

Lors de son échange avec le journal catholique La Croix, cette Pakistanaise a dit qu'elle compait s'entretenir avec Anne Hidalgo ce 25 février, lors d’une cérémonie au cours de laquelle la maire de Paris lui remettra le titre de citoyenne d’honneur, attribué par la ville en 2014.

Sur RTL, elle a exprimé sa «profonde gratitude à l'égard du Canada qui m'a donné une place pour séjourner» et a salué «le rôle de l'Union européenne depuis 10 ans qui a œuvré nuit et jour pour ma libération». «L’Union européenne est en train d’étudier dans quel pays il serait le plus souhaitable que j’aille ensuite», a-t-elle complété dans La Croix.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»