Toulouse : le candidat RN «violemment pris à partie» par des «milices antifas»

Toulouse : le candidat RN «violemment pris à partie» par des «milices antifas»© REMY GABALDA Source: AFP
Vidéo
Le bâtiment du Capitole, abritant la mairie de Toulouse, février 2017 (image d'illustration).

Des militants politiques en pleine activité de tractage pour leur candidat du Rassemblement national, également présent, disent avoir été la cible de «milices antifas» à Toulouse le 9 février, vidéo à l'appui. Des plaintes ont été déposées.

Quentin Lamotte, candidat du Rassemblement national pour les élections municipales à Toulouse, a publié sur Twitter la vidéo d'une altercation au niveau du marché du Cristal le 9 février entre son équipe de campagne et des militants présentés comme des «milices antifas» dans un communiqué de presse ultérieur : «Nous avons été violemment agressés par une trentaine d'individus se revendiquant des milices antifas. [...] Souhaitant extraire mes militants de cette meute hurlante qui les agressait, j'ai moi-même été violemment pris à partie, sous les crachats, les bousculades et les coups de bâton.»

Le communiqué du candidat fait également état de plusieurs dépôts de plainte pour «violences aggravées et entrave concertée à l'exercice de la liberté d'expression avec destruction et dégradation.»

Alors que les militants étaient en train de distribuer des tracts sur un marché, ils ont semble t-il soudainement été pris à partie, leur matériel de campagne a été détruit et certains auraient été blessés. 

Et Quentin Lamotte de conclure : «En tout état de cause, nous ne lâcherons pas un pouce de terrain face à l’ensauvagement de notre ville et serons toujours présents face aux milices d’extrême gauche pour défendre nos idéaux de liberté, d’ordre et de justice.» 

Le candidat s'est rendu à l'unité médico-judiciaire de Toulouse ce 10 février «pour faire constater» ses blessures.

Jean-Luc Moudenc, maire Les Républicains de la ville rose, s'est montré solidaire des militants RN sur Twitter après cette agression : «Je suis inquiet de la tournure que prend le débat des municipales à Toulouse avec la multiplication des attaques contre les candidats. Je condamne l’agression de Quentin Lamotte et son équipe sur un marché. Face aux violences, pas de silence ni de complaisance !»

Lire aussi : Un conseiller régional RN annonce déposer plainte après «une agression violente des Antifas»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»