Cédric Villani exclu de LREM, pas de son groupe à l'Assemblée : pourquoi ?

Cédric Villani exclu de LREM, pas de son groupe à l'Assemblée : pourquoi ?© FRANCK FIFE / AFP Source: AFP
Cédric Villani au Stade de France, le 2 février.

Le candidat dissident à la mairie de Paris n'est plus membre de La République en Marche, mais siège toujours dans le groupe de la majorité à l'Assemblée. «Je refuse que les municipales polluent le travail parlementaire», répond Gilles Le Gendre.

C'est le micro-séisme politique de ce début d'année dans les rangs de La République en Marche (LREM) : l'exclusion de Cédric Villani, candidat dissident à la mairie de Paris, qui a refusé de retirer sa liste dans la capitale au profit de l'ex-ministre Benjamin Griveaux. 

Si le mathématicien et député de l'Essonne n'est plus membre de LREM, il siège toujours dans le groupe de la majorité à l'Assemblée nationale. Faut-il y voir une contradiction ? Non, répond Gilles le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale qui ne veut pas que les élections municipales entrent à l'Assemblée.

«Il n'y a aucune raison qu'il quitte notre groupe à l'Assemblée, sauf si lui-même le souhaite. Je refuse que les municipales polluent le travail parlementaire que nous ont confié les Français. En aucun cas je ne le laisserai faire !», affirme-t-il dans les colonnes du Parisien. Selon lui, «le groupe doit être sanctuarisé, à l'abri des péripéties électorales, pour travailler correctement».

La majorité absolue de LREM en danger ?

Autre hypothèse, le groupe LREM à l'Assemblée craint de perdre sa majorité absolue dans l’hémicycle en cas de départ de Cédric Villani, sans doute accompagné ensuite de certains de ses soutiens. Cela a d'ailleurs déjà été le cas, le 28 janvier, quand l'élue de la deuxième circonscription des Français de l'étranger Paula Forteza et chef de file de Cédric Villani dans le XIXe arrondissement a annoncé son départ de LREM et expliqué qu'elle siégerait dans un premier temps chez les non-inscrits.

Dans les faits, LREM n'a toutefois pas de quoi s'affoler : le groupe est encore composé de 301 députés (sur 577) – la majorité absolue étant atteinte à 289 – et seuls dix députés LREM sont partis, tandis que trois ont été exclus depuis les dernières élections législatives.

«L'essentiel, c'est que nous sommes encore 301 membres, nous avons la majorité absolue et nous avançons pour réussir les projets de transformation du pays pour lesquels nous avons été élus», souligne Gilles le Gendre dans LeParisien. De son côté, Cédric Villani n'a pas annoncé vouloir quitter le groupe.

Lire aussi : Poste de «manager de rue», «100 000 euros» pour acheter un logement: Griveaux détaille son programme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»