Paris : démantèlement du campement de migrants de la Porte d'Aubervilliers (VIDEO)

Paris : démantèlement du campement de migrants de la Porte d'Aubervilliers (VIDEO)© Gonzalo Fuentes/Reuters Source: Reuters
Evacuation du camp de migrants d'Aubervilliers par la police, le 28 janvier 2020

Un camp de migrants peuplé de 1436 personnes, dont 93 enfants, a été évacué dans le Nord-Est parisien, Porte d'Aubervilliers. Les autorités assurent vouloir rompre avec le «cycle infini évacuations/réinstallations».

Le campement de migrants de la Porte d'Aubervilliers, peuplé de quelque 1 400 personnes, a été évacué ce matin près de la Porte d'Aubervilliers, dans le Nord-Est parisien. Cette décision fait suite à la promesse des autorités parisiennes de mettre fin à la présence de campements insalubres dans la capitale.

Ce sont au total 1436 migrants dont 93 enfants, selon l'AFP, qui s'entassaient dans des tentes et des baraquements de fortune, aux abords du périphérique parisien. L'agence décrit «un terrain boueux aux allures de bidonville jonché de matelas, vélos et détritus, que les services de la Ville de Paris s'affairaient à nettoyer». Ils ont été emmenés par les forces de l'ordre dans des gymnases et des centres d'accueil situés en Île-de-France. L'opération a été menée par la préfecture de police de Paris et la préfecture de la région Île-de-France.

«Des lieux de pauvreté et de désespoir, mais aussi de criminalité», selon le préfet de police

«Nous ne recommencerons pas un cycle infini évacuations/réinstallations. Ce serait incompréhensible pour les concitoyens», assure le préfet de police de Paris Didier Lallement, soulignant le fait que les camps de migrants sont «des lieux de pauvreté et de désespoir, mais aussi de criminalité». De son côté, le préfet d'Île-de-France Michel Cadot assure que le camp de migrant situé Porte de la Villette sera lui aussi évacué «dans les prochaines semaines».

Présente lors de l'évacuation, le maire de Paris sortante Anne Hidalgo, candidate à sa propre réélection, propose quant à elle de végétaliser et de piétonniser le quartier de la Porte de la Chapelle, afin qu'il ne soit plus un lieu de campement. Elle a, en outre, déclaré espérer que «la prise en compte humanitaire de la situation des personnes sera réelle».

Lire aussi : L'Espagne aura besoin de «millions et de millions de migrants» selon le ministre des Migrations

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»