Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot à la rencontre des manifestants de Grandpuits

Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot à la rencontre des manifestants de Grandpuits© RT France Source: RT France
Les manifestants de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne), le 6 janvier 2019.

Les deux personnalités politiques, accompagnées du député LFI Eric Coquerel ont apporté leur soutien aux manifestants qui perturbent, depuis le 5 décembre, la production de la raffinerie de Grandpuits, pour protester contre la réforme des retraites.

Une partie de la gauche a tenu à apporter son soutien aux manifestants. Le 6 janvier dans la matinée, le leader de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, l'ex-candidat à la présidentielle Olivier Besancenot et le député LFI Eric Coquerel se sont rendus à la raffinerie Total de Grandpuits, en Seine-et-Marne, pour soutenir les salariés en grève contre la réforme des retraites.

«A la raffinerie de Grandpuits, en soutien aux salariés en grève, eux aussi, contre le projet de loi sur les retraites !», a tweeté Olivier Besancenot. 

«Je suis venu apporter mon soutien aux travailleurs en lutte à la raffinerie de Grandpuits ! Avec Olivier Besancenot et Jean-Luc Mélenchon nous sommes unis : Les salariés subissent une pression énorme de la part de leur direction. Leur lutte est décisive dans la semaine qui s’annonce !», a écrit Eric Coquerel sur Twitter.

En grève depuis le 5 décembre

Mobilisés depuis le 5 décembre, les employés protestent contre la réforme des retraites. Le 30 décembre, ils ont reconduit leur mouvement, mais ont accepté de laisser sortir une partie du produit du site. Ce 6 janvier, la production n'est pas totalement à l'arrêt, mais la production est réduite à son minimum et les livraisons très perturbées.

Depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites, de nombreuses raffineries ont été bloquées, au moins partiellement. Le pétrolier Total a fait savoir, le 30 décembre, que 50 de ses 3 500 stations-service étaient en rupture d'au moins un des carburants.

Fin décembre, le syndicat de la confédération générale du travail (CGT) a appelé à un blocus de l'intégralité des raffineries de pétrole sur le territoire national, entre le 7 et le 10 janvier.

Lire aussi : Les syndicalistes de la CGT mettent à l'arrêt deux raffineries de pétrole dans l'Hexagone

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»