«En 2020 on garde le même mot d’ordre» : les Gilets jaunes dans la rue pour l'acte 60

Auteur: RT France

Pour ce premier acte de 2020, les Gilets jaunes se sont rassemblés dans la capitale pour se joindre à la mobilisation syndicale contre la réforme des retraites. La préfecture de police de Paris a déposé un arrêté.

Pour le premier acte de cette nouvelle année, les Gilets jaunes se sont donné rendez-vous à Paris, à quelques pas de la place de la Nation, dans le XIIème arrondissement. Le rassemblement prévu à 12h s’est élancé en direction de la gare de Lyon afin de rejoindre la manifestation prévue, à l’appel de plusieurs organisations syndicales, contre la future réforme des retraites portée par le gouvernement.

Ce second cortège s’est quant à lui mis en marche aux alentours de 13h en direction de la gare de l’Est en passant par les places de la Bastille et de la République.

De son côté, la préfecture de police de Paris a pris un arrêté interdisant «tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des Gilets jaunes avenue des Champs-Elysées, dans sa partie comprise entre la place Charles-de-Gaulle (incluse) et le rond-point des Champs-Elysées-Marcel-Dassault, sur les voies perpendiculaires sur une distance de 100 mètre à partir de cette portion de l’avenue». Le périmètre comprend également l’Elysée, le ministère de l’Intérieur, l’Assemblée nationale, Matignon, la cathédrale Notre-Dame, la préfecture de Police ainsi que le Forum des Halles.

Présent dans le cortège, Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, s’est exprimé au micro de notre reporter Thomas Bonnet. «En 2020 on garde le même mot d’ordre. On garde le cap, on continue à revendiquer, à se montrer et à crier notre colère dans la rue pour un changement complet de politique […] et par la même occasion pour rejoindre le cortège intersyndical pour revendiquer notre colère face à cette réforme des retraites», a-t-il fait valoir au micro de RT France, précisant vouloir que les Gilets jaunes soient «entendus» et réclamant «un changement complet de politique». «Les revendications n’ont pas changé d’une virgule. On attend de pouvoir être reçu pour discuter», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Macron présente ses vœux aux Français (et annonce la poursuite de la réforme des retraites)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»