«Il ne comprend pas le peuple» : l'entourage de Macron inquiet pour la suite de son quinquennat

«Il ne comprend pas le peuple» : l'entourage de Macron inquiet pour la suite de son quinquennat© Thierry Gouegnon Source: Reuters
Emmanuel Macron en déplacement à Abidjan le 21 décembre 2019 (image d'illustration).

Après l'échec de l'exécutif à imposer aux grévistes une trêve pendant la période des fêtes, le climat social est particulièrement tendu et l'attitude du président de la République poserait même question au sein de son propre camp.

Selon un article du Parisien publié le 27 décembre, l'entourage d'Emmanuel Macron se montrerait pour le moins préoccupé par son comportement face au climat social actuel. Alors qu'une grève interprofessionnelle de forte ampleur se poursuit depuis le 5 décembre, plusieurs proches du président de la République s’inquiéteraient, en effet, de sa discrétion alors qu'il vient, par exemple, de s'accorder quelques jours de repos à Brégançon (Var). «Zéro plus zéro ! Macron n'a pas travaillé son sujet. Il est responsable à 100% de ce qui arrive», aurait lancé à ce sujet un fidèle du chef de l'Etat, cité par Le Parisien.

Le quotidien met également en avant les tourments d'«un macroniste pur jus» concernant la période de crise traversée par Emmanuel Macron pendant la première phase du mouvement des Gilets jaunes, à la fin de l'année 2018, quand l'escorte policière du président avait décidé de «modifier secrètement son trajet vers la résidence de la Lanterne (Versailles)», où le couple présidentiel passait régulièrement le week-end. «Un président qui en vient à changer son parcours en voiture pour éviter le peuple qui l'a élu… c'est quand même qu'il y a un problème», confie au quotidien francilien ce partisan de longue date d'Emmanuel Macron.

Je ne l'appelle plus. Ça ne sert à rien, c'est même contre-productif. Il n'écoute personne !

Encore cité par le journal, un autre proche du président se montre pour sa part perplexe quant à ses facultés d'écoute. «Je ne l'appelle plus. Ça ne sert à rien, c'est même contre-productif. Il n'écoute personne !», s'agacerait en effet un interlocuteur présenté comme un ancien «textoteur du soir» du locataire de l'Elysée. «C'est très mal barré. À ce rythme, il va perdre son deuxième quinquennat. Ça a été tellement mal expliqué… Il a toujours eu une longueur d'avance, mais il ne comprend pas le peuple», poursuit la même source.

Et de fait, les conseillers historiques d'Emmanuel Macron ne cachent pas leurs inquiétudes au sujet de la façon dont l'exécutif défend actuellement la réforme des retraites. «C'est une réforme nécessaire, mais qui n'a de sens que si elle est parfaitement juste et crédible dans la durée. Ce qui n'est pas encore le cas», estime par exemple Jacques Attali, économiste considéré comme l'un de ceux ayant influencé les débuts de la carrière politique d'Emmanuel Macron. «Conseiller spécial de Muriel Pénicaud et ami du président dont il fut témoin de mariage», Pierre Ferracci, président du groupe de conseil Alpha, a également appelé le chef de l'Etat à «différer» une réforme «mal préparée, avec une dose d’amateurisme très imposante», comme le relevait l'hebdomadaire L'Obs début décembre.

En tout état de cause, ce n'est pas la première fois que l'entourage d'Emmanuel Macron s'interroge – de façon plus générale – sur les difficultés qu'il traverse. Au mois de décembre 2018, le quotidien Le Monde évoquait «la vie à huis clos d’Emmanuel Macron» depuis le déclenchement du mouvement des Gilets jaunes. Décrivant les tribulations d'un chef d'Etat en mal de popularité, le journal du soir livrait alors des témoignages alarmants émanant de son entourage.

Dans les colonnes du Parisien au mois de mars 2019, sous couvert d'anonymat, certains de ses proches faisaient par ailleurs part de leur inquiétude concernant l'état physique et psychologique du locataire de l'Elysée.

Lire aussi : Grèves : l'exécutif échoue à imposer une «trêve» et convoque les partenaires sociaux début 2020

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»