En pleine grève, le ministère de l'Economie donne des conseils pour choisir son champagne

En pleine grève, le ministère de l'Economie donne des conseils pour choisir son champagne© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP Source: AFP
Photo d'illustration

Un tweet du ministère de l'Economie et des Finances publié ce 5 décembre propose des conseils pour «bien choisir votre champagne». Le même jour, entre 806 000 et 1,5 million de personnes étaient dans la rue contre la réforme des retraites.

C'est une erreur de communication qui ne devrait pas arranger la réputation d'un gouvernement considéré par certains comme déconnecté des Français. Ce 5 décembre, alors que des centaines de milliers de personnes sont allées battre le pavé pour protester contre la réforme des retraites, le ministère de l'Economie et des Finances a publié un tweet pour pour le moins surprenant.

Cette publication, relayée notamment par le porte-parole du Parti communiste Ian Brossat, est intitulée «Les fêtes de fin d'année approchent, suivez nos conseils pour bien choisir et conserver votre champagne» et renvoie vers un article du site du ministère de l'Economie «Conseils conso : les mentions à vérifier sur les étiquettes de nos bouteilles».

Face à la vague d'indignation des internautes, Bercy a supprimé son tweet, mais le lien du site est toujours actif.

Entre 806 000 et 1,5 million de manifestants selon les sources 

Quelques heures seulement après cette publication hasardeuse, sans doute programmée au préalable, 806 000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 1,5 million selon la CGT, ont défilé dans la rue pour demander à Emmanuel Macron de faire marche-arrière sur la réforme des retraites. 

Ce 6 décembre, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn reçoit les partenaires sociaux avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye dans l'espoir d'arriver à un compromis.

Une bourde de plus à mettre à l'actif du gouvernement, après la polémique sur les fastueux dîners de François de Rugy à l'été 2019 ou encore, fin 2018, les propos du ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur le coût d'une addition au restaurant. «Nous devons comprendre ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu'un», avait alors dit le ministre, qui aurait pu ajouter : «Et que vous ne prenez pas de champagne !»

Lire aussi : Quand Marlène Schiappa n'était pas hostile aux grèves contre une réforme des retraites

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»