Muhammad scande «Allahu akbar» à la marche contre l'islamophobie pour «dédramatiser l'expression»

Muhammad scande «Allahu akbar» à la marche contre l'islamophobie pour «dédramatiser l'expression»© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Manifestation contre l'islamophobie le 10 novembre à Paris (image d'illustration).

Expliquant en avoir «marre que des médias fassent passer cette expression religieuse pour une expression de guerre», l'ex-directeur du controversé CCIF a scandé «Allahu akbar» avec des manifestants lors de la marche contre l'islamophobie, à Paris.

Directeur exécutif du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) de mars 2016 à octobre 2017, Marwan Muhammad, a été filmé alors qu'il enjoignait les manifestants de la marche contre l'islamophobie, à Paris ce 10 novembre, à scander la locution arabe «Allahu Akbar», qui signifie littéralement «Dieu est grand».

«On dit "Allahu Akbar", on dit "Allahu Akbar", on dit "Allahu Akbar"», a répété trois fois le fondateur de l’organisation communautaire Les musulmans avant d'enchaîner : «Parce qu'on est fiers d'être musulmans et d'être citoyens français.» Et le militant d'enchaîner sous les acclamations : «On dit "Allahu Akbar" car on en a marre que des médias fassent passer cette expression religieuse pour une expression de guerre».

Interrogé par Libération dans l'après-midi sur ces images, qui ont beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux, l’intéressé a expliqué avoir improvisé son discours pour «dédramatiser l'expression» après avoir remarqué que la foule l'avait reprise en chœur quand il avait cité une première fois «Allahu Akbar». «C'est là que je leur fais dire "Allahu Akbar" pour montrer qu'ils sont fiers d'être musulmans et français et que cette expression a été diabolisée», ajoute-t-il encore.

Au micro de la journaliste de RT France Mona Hammoud, présente pour couvrir cette manifestation, Marwan Muhammad a nié tout lien du CCIF avec les Frères musulmans, comme dénoncé par les opposants au rassemblement. «Le CCIF [...] n'a aucune espèce de début de lien avec les Frères musulmans, mais quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage», a-t-il assuré, saluant le travail de terrain de cette organisation.

Auteur: RT France

La manifestation, qui a rassemblé 13 500 personnes venues dire «stop à l'islamophobie», selon un comptage du cabinet Occurence pour un collectif de médias, dont l'AFP, s'est terminée en fin de journée sur la place de la Nation à Paris. Les manifestants ont, à cette occasion, entonné une Marseillaise. 

Lire aussi : Plusieurs milliers de manifestants à Paris pour dire «STOP à l'islamophobie» (EN DIRECT)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»