Mistral : le démontage des matériels russes est «en cours» en attendant de nouveaux acheteurs

Mistral : le démontage des matériels russes est «en cours» en attendant de nouveaux acheteurs© Stephane Mahe Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Selon un responsable français, la France se prépare à revendre ses Mistral car plusieurs pays, dont le Canada, l’Inde, Singapour et l’Egypte semblent s’y intéresser très sérieusement.

Lors d’auditions parlementaires à huit clos qui se sont déroulées le 8 septembre, le gouvernement a discuté du montant de la facture qu’allait coûter à la France la non-livraison de ses navires de guerre Mistral. Selon les déclarations du secrétaire général de la Défense et de la Sécurité nationale, Louis Gautier, le montant total dont Paris devrait dépasser 1,1 milliards d’euros, y compris les frais de gardiennage et de maintien en état opérationnel des navires.

Par ailleurs, les autorités sont restées muettes sur la question du montant que va coûter le démontage des matériels militaires déjà installés à bord des bateaux.

Le contrat sur la livraison de deux bâtiments de projection et de commandement de type Mistral pour le montant de 1,12 milliards d’euros a été conclu entre Paris et Moscou en juin 2011. Le Vladivostok, le premier navire aurait dû être livré à la Russie en novembre 2014, mais la France a refusé de le faire, en invoquant la crise dans l’est de l’Ukraine.

Pour cette raison la France a payé une compensation à la Russie d’un montant de 900 millions d’euros. Les bateaux sont toujours propriété de la France mais si cette dernière souhaite les revendre, elle ne pourra le faire qu’avec l’aval du Kremlin.

La Russie n’a pas encore donné l’autorisation à la France de vendre les Mistral

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix