Islam, immigration : Macron se livre pour Valeurs actuelles, l'Elysée tente de déminer la polémique

Islam, immigration : Macron se livre pour Valeurs actuelles, l'Elysée tente de déminer la polémique© POOL Source: Reuters
Emmanuel Macron s'est confié à Valeurs actuelles (image d'illustration).

Le magazine conservateur a publié un entretien en tête-à-tête avec Emmanuel Macron. Anticipant des réactions négatives, chez les macronistes comme chez certains commentateurs, l'Elysée a fourni des éléments de langage aux cadres de la majorité.

Emmanuel Macron a accordé une interview exclusive à l'hebdomadaire de droite Valeurs actuelles, à paraître dans son numéro du 31 octobre. Avec des sujets abordés comme l'immigration, la laïcité, ou encore la place de l'islam en France, le principe de cet entretien avait de quoi potentiellement déplaire à certains commentateurs, mais aussi à certains élus de La République en marche (LREM) à une période où la macronie semblait plutôt encline à tenter de séduire l'électorat de gauche.

Des critiques que l'Elysée a choisi d'anticiper. Les conseillers d'Emmanuel Macron se sont donc attelés à la tâche le 30 octobre, date de la publication en avant-première de la une du magazine. Selon Marianne, le palais présidentiel a ainsi «expédié aux cadres de la majorité des "éléments de langage" censés déminer la publication de l’entretien». Dans une note interne, que Marianne affirme avoir pu consulter, il est ainsi donné en éléments de communication : «En acceptant d’échanger avec la rédaction de Valeurs actuelles, le président de la République a souhaité défendre sa vision, républicaine et humaniste, de la Nation, au sein d’un hebdomadaire dont le lectorat ne partage pas nécessairement ses idées.» L'entourage d'Emmanuel Macron à l'Elysée présente d'ailleurs l’article comme «un entretien de combat républicain». Les communicants auraient d'ailleurs appuyé sur le fait que le chef de l'Etat invoque de nombreuses figures historiques comme Georges Clemenceau et Aristide Briand, «des références» qui seraient, selon eux, «inhabituelles pour le lectorat de Valeurs actuelles».

Dans l'interview à paraître, réalisée le 25 octobre dans l'avion retour de sa visite à La Réunion, le président de la République s'explique sur l'immigration, le communautarisme ou encore les crispations autour du port du voile en France. «Je lutte de toutes mes forces contre le communautarisme», déclare de fait Emmanuel Macron qui, en revanche, assure ne pas vouloir «tomber dans le piège communautarisme = islam». Il revendique aussi ne pas vouloir «parler de racisme anti-Blanc», ne pas «rentrer dans cette dialectique» qu'il juge «mortifère».

Il annonce en outre vouloir «régler vite» la question «des gens qui viennent avec un visa touristique, qui restent trois mois et ensuite se mettent à l'AME», se défendant «d'avoir le discours du Rassemblement national».

Lire aussi : Pour Emmanuel Macron, certains «amalgames» pourraient mener à «la guerre civile»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»