«Avertissement» aux autorités : les agriculteurs multiplient les blocages dans toute la France

Auteur: RT France

Voulant faire entendre leur détresse, les agriculteurs manifestent dans tout le pays pour alerter sur leur cause et contre «l'agribashing», «les accords commerciaux et les distorsions de concurrence qui tuent à petit feu l'agriculture française».

«France, veux-tu encore de tes paysans ?» : voilà le mot d'ordre d'une importante mobilisation des agriculteurs qui se tient ce 8 octobre dans tout le pays.

Barrages filtrants, péage gratuit sur l’A4 et l’A1 en Seine-et-Marne, opérations escargots avec les tracteurs, le monde paysan se mobilise au niveau national pour bloquer les axes routiers «majeurs» de la France et ainsi lancer un «avertissement» aux autorités, selon les termes des organisateurs de cette journée d'action.

Les paysans veulent faire entendre leur détresse à l'ensemble du pays. Connu, entre autres pour ses positions favorables à l'utilisation de pesticides, le syndicat de la FNSEA, initiateur du mouvement, a fait savoir : «Le mot d'ordre est simple : blocage des axes routiers majeurs dans les territoires entre 11h et 14h.»

Les actions ont effectivement débuté dans la matinée.

«On vous nourrit mais on crève», «N'importons pas l'agriculture que l'on ne veut pas» ou encore «Sauve ton paysan», sont quelques exemples de ce qu'on peut lire sur les banderoles arborées sur les tracteurs des agriculteurs mobilisés. 

Les manifestants entendent dénoncer les accords commerciaux de l'UE avec le Canada (Ceta) et avec le Mercosur, les distorsions de concurrence au sein de l’Europe et la stigmatisation des agriculteurs, «l'agribashing», ou encore les arrêtés anti-pesticides.

Concernant les accords commerciaux dénoncés, ils visent, selon les protestataires à importer l'alimentation qu'ils ne veulent pas. Ils dénoncent par ailleurs «les distorsions de concurrence qui tuent à petit feu l'agriculture française».

Le 23 septembre, la FNSEA avait déjà appelé à déclencher des «feux de la colère» sur le tout le territoire. Les agriculteurs entendaient protester contre les zones de non-traitement mais aussi faire connaître le milieu agricole. Palettes, bottes de paille et souches étaient parties en fumée pour exprimer le «malaise» du monde agricole.

Lire aussi : Manifestations d'agriculteurs: des «feux de la colère» pour dénoncer un «malaise dans la profession»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»