Municipales : LREM exclut un macronien présent sur une liste dissidente... et ce n'est pas Villani

Municipales : LREM exclut un macronien présent sur une liste dissidente... et ce n'est pas Villani© STEPHANE MAHE Source: Reuters
Le patron LREM Stanislas Guerini avait affirmé début septembre que les dissidences aux municipales se traiteraient au cas par cas.

Christian Jasko, suppléant de la députée LREM Carole Bureau-Bonnard, voulait se présenter à la mairie de Compiègne. Son parti a néanmoins décidé de soutenir un candidat UDI. Pour avoir maintenu sa candidature, Christian Jasko a été exclu de LREM.

Christian Jasko n'a pas bénéficié de la même clémence que Cédric Villani, qui se présente à la mairie de Paris alors que La République en marche (LREM) a investi un autre candidat, Benjamin Griveaux. Le suppléant de la députée LREM Carole Bureau-Bonnard de l'Oise avait annoncé, il y a plusieurs mois, convoiter la mairie de Compiègne. Sauf qu'entre-temps, le parti de la majorité a préféré soutenir un candidat UDI, Daniel Leca.

Je suis marcheur de la première heure depuis avril 2016

Christian Jasko a peut-être pensé que LREM allait se souvenir du cas Cédric Villani. Le 20 septembre, pour le journal local Oise Hebdo, il avait ainsi affirmé ne pas s'inquiéter d'une éventuelle exclusion : «Je ne vois pas comment à l'heure où nous parlons, je pourrais être exclu dans la mesure où de nombreuses villes en France sont confrontées à ce même genre de situation. Par exemple, ne serait-ce que dans la capitale, le candidat Villani à Paris est dans le même contexte [...] Je suis marcheur de la première heure depuis avril 2016.» Relatant son implication en faveur de LREM, il déclarait : «Je ne vois pas pourquoi ma légitimité serait remise en cause.»

Il a donc fait le pari de maintenir sa candidature. Mal lui en a pris, puisque selon plusieurs sources, le macroniste a donc été exclu par son parti, le 24 septembre. Une information confirmée par un relevé de décisions du bureau exécutif de LREM, qui explique une partie de son exclusion : «Ses critiques ouvertes à l'encontre de la députée LREM de la circonscription dont il est le suppléant et dont il a été le collaborateur et sa position ambiguë à l'égard du maire sortant de Compiègne n'ont pas été comprises par le comité local.»

Après cette annonce, Christian Jasko a reçu le soutien sur Twitter d'une autre exclue du parti, due à ses positions contre la PMA pour toutes et la GPA, la députée Agnès Thill : «Bienvenue au club Christian. Un parti qui exclut est un parti sectaire.»

Lire aussi : Ce député LREM se serait fait rembourser des notes de frais... deux fois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»