Après sa rencontre (très) médiatisée avec LREM, Raoni se dit «fatigué» des promesses de Paris

Après sa rencontre (très) médiatisée avec LREM, Raoni se dit «fatigué» des promesses de Paris© Regis Duvignau Source: Reuters
Le chef amérindien Raoni Metuktire était en France lors du G7, le 26 août 2019 (image d'illustration).

Le chef amérindien Raoni a accordé un entretien au journal Le Monde après son passage à l'université d'été de LREM. Il fait preuve d'un enthousiasme pour le moins modéré concernant ses récents échanges avec «des gens du gouvernement français».

Le célèbre cacique amérindien Raoni, un des grands chefs amazoniens vivant sur le territoire indigène de Capoto-Jarina au Brésil, a enchaîné les rencontres lors de sa récente tournée en Europe. Il a notamment eu l'occasion de s'entretenir avec Emmanuel Macron et d'autres cadres de La République en marche à l'occasion des journées d’été du parti présidentiel.

La présence du chef amazonien au campus de rentrée du parti présidentiel a visiblement enrichi l'expérience de certains participants, comme en témoigne une publication épinglée du compte Twitter officiel d'En Marche, qui met en avant des photos de Raoni aux côtés de plusieurs membres du gouvernement et hauts responsables LREM. «Vraiment, ce Campus n’est pas comme les autres...», peut-on lire sur le tweet.

Au cours d'un entretien publié le 9 septembre sur le site du journal Le Monde, le chef amérindien a cependant tenu des propos susceptibles de doucher l'enthousiasme de certains au sein du camp Macron.

Je suis fatigué de toutes ces promesses qui n’aboutissent pas

En effet, interrogé par le quotidien au sujet de ses rencontres avec des responsables gouvernementaux de plusieurs pays, dont Emmanuel Macron, le cacique Raoni a d'abord expliqué qu'il avait reçu des assurances d'aide financière dans le cadre de son projet de protection territoriale. Il a ensuite évoqué des conversations avec «des gens du gouvernement français» qui l'ont laissé pour le moins circonspect. «En fonction d’autres documents administratifs dont on a besoin, le versement prendra plus de temps et devrait mettre six mois [au lieu d'un mois], m’a-t-on dit. Mais je ne suis pas d’accord, c’est trop long ! Je suis fatigué de toutes ces promesses qui n’aboutissent pas», a alors déploré le chef amazonien.

Lire aussi : Ce député LREM se serait fait rembourser des notes de frais... deux fois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»