«Un monde dangereux» : la France possède près de 300 armes nucléaires et elle en a toujours besoin

Source : AFP Source: AFP
Source : AFP

Le président français François Hollande a donné des détails sur l’arsenal nucléaire de son pays et a dit qu’il était nécessaire d’en prendre soin dans un monde qui devient vraiment dangereux.

«Le contexte international ne permet aucune défaillance… L’époque de la dissuasion nucléaire n’est pas encore finie», a déclaré  lors de son voyage dans une base aérienne de la ville d’Istres au sud de la France jeudi. La base aérienne d'Istres-Le Tubé abrite un détachement de chasseurs-bombardiers nucléaires Mirage 2000N.

«Dans un monde dangereux, et il l'est, la  ne veut pas baisser la garde» a cité l’AFP les mots du président.

«La possibilité de conflits étatiques futurs nous concernant directement ou indirectement ne peut pas être écartée», a-t-il ajouté.

Ensuite, Hollande a levé pour la première fois la voile sur l’arsenal nucléaire actuel de la France. Il a dit que Paris disposait de «moins de 300» têtes nucléaires opérationnelles.

Quelques-unes sont portées par des missiles 54 ASMP. Ce sont des missiles de croisière air-sol à moyenne portée qui, selon la doctrine militaire française, peuvent être utilisés en dernier recours pendant une guerre nucléaire totale. Le reste comprend trois séries de 16 missiles balistiques portés par les sous-marins M45 et M51.

La France a commencé à développer un arsenal nucléaire dans les années 1950 après que le président Charles de Gaulle a souhaité développer une capacité de défense face à l’Union soviétique indépendamment de l’OTAN.

Dans cet objectif, la France a poursuivi un programme nucléaire sans l’aide de Washington, bien que les Américains aient aidé la France par la suite à améliorer la conception. A l’époque, la France avait des armes nucléaires terrestres en plus des composants maritimes et aériens, mais celles-ci ont été abandonnées dans les années 1990.

France a été la quatrième puissance militaire après les Etats-Unis, l’Union soviétique et le Royaume-Uni à acquérir des capacités nucléaires.

Dans la foulée, la Chine, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord sont devenus à leur tour des nations nucléaires. Israël, bien qu’il ne l’admette pas officiellement, est connu également pour être une puissance nucléaire.
La position pro-nucléaire d’Hollande a été critiquée par la branche française de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires.

«Ce discours, au lieu d'aller dans le sens du soulagement des tensions internationales, contribue à créer les conditions d’un monde moins sûr», lit-on dans une déclaration des militants.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales