En marge de ses vacances, Emmanuel Macron invite la presse à prendre «un peu de repos et de recul»

En marge de ses vacances, Emmanuel Macron invite la presse à prendre «un peu de repos et de recul»© GERARD JULIEN Source: AFP
Emmanuel Macron à la rencontre des Français à Bormes-les-Mimosas le 27 juillet 2019.
Suivez RT France surTelegram

En sortie dans les rues de Bormes-les-Mimosas (Var), où il séjourne cet été, le président de la République s'est montré quelque peu mordant à l'égard de la presse, l'invitant à «s'interroger» sur elle-même et à prendre «un peu de repos et de recul».

Emmanuel Macron a lancé quelques piques à la presse le 27 juillet, alors qu'il rencontrait des Français à Bormes-les-Mimosas. Celle-ci avait souhaité recueillir le sentiment du président sur l'affaire Rugy, qui a contraint l'ancien ministre de la Transition écologique à démissionner.

Visiblement agacé par la question d'une journaliste, invitant Emmanuel Macron à réagir au manque de soutien de la majorité présidentielle envers François de Rugy, le chef de l'Etat a répondu par une question, à l'attention des médias : «Et par vous ?» Et de poursuivre : «Interrogez-vous, dans cette période, sur vous-mêmes aussi un peu». Partant, le chef d'Etat a proposé aux journalistes une réflexion sur le «statut de l'information à un moment donné» : «D'où elle vient ?» ; «Qu'est-ce qui est une vérité, qu'est-ce qui est une contre-vérité ?» ; «Qu'est-ce qui est moral ou légal ?»

Autant de sujets de réflexion «qui permettent à une démocratie d'être adulte», selon le président qui a ajouté que les «temps estivaux» étaient propices à cette réflexion. Emmanuel Macron a aussi affirmé que le moment n'était pas venu pour discuter d'un éventuel retour de François de Rugy au gouvernement. Le président a de fait jugé bon, de manière générale, de «prendre un peu de temps et de recul».

Vous aussi, prenez un peu de repos et de recul

Egalement questionné sur les réformes à venir (retraites, institutions ou PMA pour toutes), Emmanuel Macron a éludé, considérant qu'il vivait, en ce moment, «dans la perspective de commencer des vacances». «Donc je ne vais pas commencer à vous parler de la rentrée», a-t-il ajouté avec le sourire avant de lancer une dernière charge contre les médias. «Mais, vous aussi, prenez un peu de repos et de recul», a-t-il conclu. 

Lire aussi : La presse vent debout contre l'idée d'un «Conseil de l'ordre des journalistes»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix