Emmanuel Macron annonce qu'il recevra Vladimir Poutine à Brégançon mi-août

- Avec AFP

Emmanuel Macron annonce qu'il recevra Vladimir Poutine à Brégançon mi-août Source: Sputnik
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron le 28 mai en marge de G20 à Osaka, au Japon (image d'illustration).

Le président de la République française a fait savoir qu'il recevrait son homologue russe, le 19 août, au fort de Brégançon. Soit quelques jours avant le G7, qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août.

Emmanuel Macron a annoncé le 27 juillet à la presse qu'il recevrait le président russe Vladimir Poutine au fort de Brégançon le 19 août.

Le fort de Brégançon permet «de pouvoir s'isoler pour travailler, d'avoir les équipements pour recevoir tous les appels internationaux, de pouvoir recevoir des dirigeants étrangers, ce que je ferai avec Vladimir Poutine dans quelques semaines», a déclaré le chef d'Etat français. La France doit accueillir le G7 – autrefois G8 avant l'exclusion de la Russie – à Biarritz du 24 au 26 août.

Fin juin, Emmanuel Macron avait annoncé au Japon, après un long entretien avec Vladimir Poutine, qu'il aurait «dans les prochaines semaines une rencontre bilatérale avec le président» russe. «Je considère que, dans le cadre de la présidence du G7, il est indispensable que nous puissions prendre cette initiative» avec la Russie afin d'«explorer toutes les formes de coopération sur les grands sujets de déstabilisation ou de conflit, sans naïveté, mais sans que la porte ne soit fermée», avait alors expliqué le président français. 

Le fort de Brégançon, pour vacances présidentielles et rencontres diplomatiques

Au troisième jour de ses vacances au fort de Brégançon, Emmanuel Macron a fait un aller-retour en Tunisie le 27 juillet, pour assister aux funérailles du président Béji Caïd Essebsi

Emmanuel Macron s'est rendu à deux reprises à Brégançon en 2018, en mai et en août, pour un coût total de 72 043 euros, selon la Cour des comptes. Il y a aussi effectué un court séjour fin mai pour le pont de l'Ascension. 

Des travaux de rénovation y ont été menés dont l'installation d'une piscine hors-sol pour un coût déclaré de 34 000 euros, ce qui avait provoqué une polémique l'an dernier.

Lire aussi : Macron fait l'éloge des démocraties libérales et arrache un sourire mutin à Poutine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»