Affaire De Rugy : les dîners polémiques étaient «professionnels» selon l'enquête de l'Assemblée

- Avec AFP

Affaire De Rugy : les dîners polémiques étaient «professionnels» selon l'enquête de l'Assemblée© PHILIPPE WOJAZER Source: Reuters
François de Rugy peut de nouveau avoir le sourire, l'Assemblée nationale, qu'il a présidée, le dédouane (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les dîners fastueux de François de Rugy, révélés par Mediapart, étaient tous d'ordre «professionnel», a fait savoir à l'AFP une source proche de l'enquête en cours à l'Assemblée. Mais celle-ci est-elle indépendante ?

L'enquête de l'Assemblée nationale dédouane François de Rugy de l'accusation d'avoir organisé des dîners privés fastueux quand il présidait l'institution, fragilisant la première révélation qui a abouti à la démission du ministre de la Transition écologique. «Que des dîners professionnels, c'est ça la tournure, c'est avéré», a confié une source proche de l'enquête à l'AFP le 19 juillet, alors que le rapport, «en cours d'écriture», doit être rendu public mardi 23 juillet.

Alors président de l'Assemblée nationale, François de Rugy et son épouse ont multiplié les dîners privés fastueux à l'Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018, a affirmé le 10 juillet Mediapart, dans le premier d'une série d'articles consacré au ministre de la Transition écologique.

Documents, photos de homards et de grands crus à l'appui, le journal en ligne recensait une dizaine de ces dîners qui rassemblaient des invités appartenant apparemment au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy.

François de Rugy avait farouchement nié avoir commis une faute, mettant en avant «un travail de représentation» requis par ses fonctions. Il s'était aussi engagé, le cas échéant, à «rembourser chaque euro contesté».

«Pour moi, ce n’est pas privé parce qu’en fait, c’est du relationnel», avait pour sa part déclaré au média en ligne Séverine de Rugy: «Certes, ça appartient à un cercle amical mais on n’est pas là pour se taper la cloche.»

L'Assemblée nationale a-t-elle réalisé une enquête honnête ?

Toutefois, le journaliste d'investigation de Mediapart Fabrice Arfi a réagi sur Twitter à l'information de ce 19 juillet : «Des dîners "professionnels" dont Madame Rugy a confirmé dans un entretien enregistré le caractère "amical" des invités, que François de Rugy qualifie d’"informels" et dont plusieurs convives ([exemple : Jean-Michel] Aphatie) ont réfuté l’aspect professionnel... La blague.»

Fabrice Arfi a également ironisé sur l'indépendance de l'enquête de l'Assemblée nationale, composée majoritairement des députés de la majorité présidentielle : «Si l’Assemblée nationale a enquêté sur Rugy comme elle a enquêté sur Benalla, on sait à quoi s’en tenir...»

Le ministre avait ensuite qualifié de «mensonge» une information, parue le 12 juillet dans Le Parisien, selon laquelle son épouse avait acheté avec l'argent de l'Assemblée un sèche-cheveux doré à la feuille d'or, pour 499 euros.

«Le sèche-cheveux n'est pas plaqué or, il a été laissé à Lassay», a précisé la source interrogée par l'AFP, concluant: «Le rapport est en cours d'écriture. La confirmation est en cours.»

Une autre enquête, lancée par Matignon concernant des travaux dans le logement de fonction du ministre, doit également rendre ses conclusions le 23 juillet.

Lire aussi : Abandon d'une tribune de soutien à Rugy : fiasco ou volonté de ne pas alimenter la polémique ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix