Le député Insoumis François Ruffin réinvente La Marseillaise accompagné d'un groupe punk (VIDEO)

Le député Insoumis François Ruffin réinvente La Marseillaise accompagné d'un groupe punk (VIDEO)© Capture d'écran/YouTube/François Ruffin
François Ruffin dans le clip «Ma Marseillaise».

François Ruffin a mis en ligne un clip vidéo dans lequel il réinterprète La Marseillaise, à sa façon, épaulé par le groupe punk La Horde. Habitué des coups d'éclat, le député LFI souhaite que ce morceau soit mis en avant dans les mouvements sociaux.

«Allons enfants de mon pays, le jour d’espoir est arrivé». C’est ainsi que débute la nouvelle chanson du groupe punk La Horde, actif au cours des années 1980, qui a revisité La Marseillaise accompagné… du député de La France insoumise François Ruffin. Un talent supplémentaire que l’on ne connaissait pas au réalisateur, journaliste et essayiste.

Durant plus de trois minutes, le fondateur du journal indépendant Fakir réinvente l’hymne composé par Rouget de Lisle en 1792, fustigeant par exemple «ces ministres et ces députés qui viennent partout nous répéter qu’il faut qu’on libère la croissance». Posant sa voix sur une instrumentale résolument punk, le député de la Somme apparaît plutôt à l’aise dans l’exercice.

«Pourtant je ne porte ni crête ni perfecto, mais il semble qu’il règne un tel conformisme qu’il suffit de faire un pas de côté pour être considéré comme punk», explique-t-il à nos confrères des Inrockuptibles. Intitulé «Ma Marseillaise», le morceau a été composé afin d’être repris dans les mouvements sociaux.

«Renaud disait que La Marseillaise, même en reggae, le faisait toujours dégueuler [dans le morceau Où c’est que j’ai mis mon flingue ?] : moi non [..] Je considère que c’est un symbole qu’on ne doit pas laisser au FN. Je l’ai donc adapté pour en faire un chant de lutte pour aujourd’hui», affirme-t-il, toujours aux Inrocks.

Un talent de chanteur que le réalisateur de Merci Patron ! s’est découvert sur le tard. «J'ai toujours rêvé d'être Brel, mais au collège j’avais toujours zéro en musique, la prof pensait même que je faisais exprès de chanter aussi mal pour me moquer d’elle», se souvient-il, toujours auprès du magazine. Un moyen pour lui de «mettre dans [s]a vie un petit brin de fantaisie».

Le député est coutumier des coups d’éclats médiatiques. En décembre 2017 à l’Assemblée nationale, celui-ci avait arboré un maillot de football du club amateur de l’Olympique Eaucourtois lors d’une séance publique. Il avait alors été privé de 1 378 euros de son indemnité parlementaire pour manquement au règlement du palais Bourbon. Plus récemment, fin juin, il avait été aperçu dans la cour de l'Assemblée nationale en train de questionner les ministres sur leurs contradictions concernant l'écologie. La vidéo, singeant le style des émissions de Yann Barthès, avait été publiée sur ses réseaux sociaux.

Lire aussi : Ecologie : Ruffin teste l'exemplarité des ministres en pleine canicule (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»