France : des matchs de foot de «coupes d'Afrique des quartiers» dégénèrent

France : des matchs de foot de «coupes d'Afrique des quartiers» dégénèrent © Twitter, @zangetsu____
Capture d'écran du compte Twitter @zangetsu____

Deux matchs amateurs d'une «Coupe d'Afrique des nations» organisés par des habitants de quartiers populaires en France ont été marqués par des épisodes violents, selon des médias locaux. Les mobiles de ces agressions ne sont pas clairs.

Lyon et Chartres ont été le théâtre de débordements violents lors de matchs de la «Coupe d'Afrique des nations» (CAN), version quartiers, selon plusieurs médias locaux. Il s'agit de matchs de football organisés de manière informelle par des membres de diasporas et descendants d'Africains, qui jouent en l'honneur de leurs pays d'origine dans certains quartiers populaires en France, parallèlement à la véritable CAN qui se déroule actuellement en Egypte.  

Des armes déployées à Lyon pour la finale Algérie-Congo ?

Plusieurs images postées par des internautes montrent des scènes de panique qui se seraient déroulées à Lyon pendant la finale d'une CAN des quartiers locale, opposant descendants d'Algériens et de Congolais, le 23 juin. L'une d'entre elles montre un homme ou un adolescent ganté, masqué et armé de ce qui semble être une sorte de fusil, courir sur le terrain de football. 

Le site Lyonmag.com évoque à ce sujet des versions divergentes entre témoins : certains mentionnant de coups de feu, d'autres une rixe au couteau. De leur côté, les pompiers ont dit avoir pris en charge une seule personne, hospitalisée après avoir été rouée de coups. Des images de ce qui serait l'intervention des secours lors de ces violences ont été postées sur les réseaux sociaux. 

La police, selon Le Progrès, n'a pour l'instant pas confirmé si les violences étaient en lien avec le match de football, ni si des coups de feu avaient été tirés. Le quotidien rapporte qu'entre «un et trois individus ont été légèrement blessés [...] à l'arme blanche», aux abords du stade du clos Layat où se jouait la compétition. Contacté par RT France, un témoin a expliqué que le motif du débordement pourrait être un règlement de comptes entre bandes rivales, sans lien avec la compétition. 

Un joueur poignardé à Chartres 

La veille, le 22 juin, un joueur de 27 ans a été hospitalisé en urgence après avoir été poignardé à Chartres à l'issue d'un match de quarts de finale de la «CAN 28» (28 est le numéro du département Eure-et-Loir), rapporte L'Echo républicain. D'après le quotidien régional, le jeune homme aurait été poignardé par un individu alors qu'il enlaçait sa fille de trois ans, qui a été effleurée par la lame. 

La police a dû arrêter trois personnes participant à un attroupement armé, notamment munies de battes de baseball, prêtes à mener des représailles sur l'auteur présumé des faits et ses proches et qui incitaient les autres à se rebeller contre la police. 

Le suspect s'est rendu le lendemain sans qu'on ne connaisse le mobile de l'attaque. Quant à la compétition, elle a été annulée, l'organisateur évoquant «un problème entre deux personnes de l’extérieur», faisant courir un danger au public. 

Lire aussi : Fête de la musique à Nantes: 14 personnes tombées à l'eau après une charge, un disparu, l'IGPN saisi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»