La France célèbre le 75e anniversaire du débarquement en Normandie (EN CONTINU)

La France célèbre le 75e anniversaire du débarquement en Normandie (EN CONTINU)© Christian Hartmann Source: Reuters
Des parachutistes lors des commémorations du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie, le 5 juin (image d'illustration).

Dans un contexte diplomatique délicat, la France commémore le débarquement allié du 6 juin 1944, en présence d'Emmanuel Macron, Donald Trump, Theresa May et quelque 500 vétérans dans une Normandie déjà en fête depuis la veille.

Mise à jour automatique
  • Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue français Edouard Philippe ont déposé des gerbes sur la place de Juno en hommage aux soldats canadiens débarqués le 6 juin 1944. 

  • Donald Trump a quant à lui assuré que les liens entre alliés étaient «indestructibles» lors de la cérémonie du 75e anniversaire du Débarquement à Colleville-sur-mer.

    «A tous nos amis et partenaires, notre chère alliance a été forgée en pleine bataille, elle a traversé les épreuves, elle a survécu à à la guerre. Notre lien est indestructible», a-t-il ainsi déclaré devant une cinquantaine de vétérans du Jour J.

  • Au cours du même discours, le président français a appelé à «ne jamais cesser de faire vivre l'alliance des peuples libres». Et de citer pour exemple la création des Nations unies, l'OTAN et l'Union européenne.

    «L'Amérique n'est jamais aussi grande que lorsqu'elle se montre fidèle aux valeurs universelles que défendaient ses pères fondateurs, lorsqu'il y a près de deux siècles et demi la France vint soutenir son indépendance», a-t-il ajouté. 

  • Lors de son discours à Colleville-sur-Mer, Emmanuel Macron a remercié en anglais les vétérans d'avoir libéré la France : «We know what we owe to you veterans. Our freedom» (en français, «Nous savons ce que nous vous devons, vétérans. Notre liberté.»)

  • La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a déploré sur Twitter l'absence de la Russie aux commémorations du Débarquement : «Il est néanmoins regrettable que la Russie, qui a payé un lourd tribut, ne soit pas associée aux commémorations.»

    Lire aussi : Commémoration du débarquement en Normandie : l'ambassade de Russie enverra un représentant

  • Les présidents américain et français assistent à une cérémonie franco-américaine au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, en Normandie.

  • L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a commenté sur Cnews la venue de Donald Trump aux commémorations du Débarquement en Normandie, ce 6 juin : «Il y a un malaise dans cette présence de Trump aujourd'hui puisqu'à la fois il est porteur du plus beau message d'unité et de liberté mais en même temps il tourne le dos au message historique de l'Amérique.» Et d'ajouter : «Aujourd'hui s'il y avait besoin de l'Amérique, je ne suis pas sûr que l'Amérique serait au rendez-vous.»

    Donald Trump «est un allié de l'Histoire, pas nécessairement de l'avenir, en tout cas pas un allié de l'actualité (...) Il n'est forcément pas un allié sûr aujourd'hui puisqu'il souhaite la déconstruction de l'Europe», a-t-il renchéri. 

Découvrir plus

75 ans après le débarquement des forces alliées sur les plages normandes, Emmanuel Macron, Theresa May et Donald Trump participeront aux commémorations en présence de 500 vétérans. 

A 8h45, le président français et le Premier ministre britannique doivent poser la première pierre du mémorial britannique, à Ver-sur-Mer. Après une cérémonie au cimetière américain de Colleville-sur-mer, une rencontre bilatérale entre Emmanuel Macron et Donald Trump est prévue à 13h30 à la préfecture de Caen. L'Elysée affirme que le niveau de «confiance» est «au plus haut niveau» avec Washington. La FSU, la CGT et la France insoumise ont quant à eux appelé à manifester à 17h30 à Caen contre la venue de Donald Trump, qui incarne, selon leur appel, «le racisme, le sexisme et le climato-négationnisme».

La Normandie était déjà en fête le 5 juin en amont de la rencontre, avec notamment des parachutages, une cérémonie amérindienne à Omaha Beach, et des dizaines de milliers de collectionneurs de véhicules militaires qui sillonnaient les routes proches des plages du débarquement.

Lire aussi : Commémoration du débarquement en Normandie : l'ambassade de Russie enverra un représentant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»