Acte 27 des Gilets jaunes: de nombreuses manifestations prévues malgré l'essoufflement (EN CONTINU)

Acte 27 des Gilets jaunes:  de nombreuses manifestations prévues malgré l'essoufflement (EN CONTINU)© Georges Gobet Source: AFP
Manifestation des Gilets jaunes à Bordeaux, le 23 mars 2019. (image d'illustration)

Pour le 27e samedi d'affilée, les plus résistants des Gilets jaunes comptent poursuivre la mobilisation hebdomadaire, devenue traditionnelle, depuis six mois et son début le 17 novembre. Un acte qui intervient à une semaine des élections européennes.

Mise à jour automatique
Découvrir plus

A une semaine des élections européennes, le noyau dur des Gilets jaunes compte encore manifester le 18 mai pour ne pas rompre la dynamique des traditionnels samedis de mobilisation lancée il y a six mois, le 17 novembre, malgré la faible participation  enregistrée ces dernières semaines.

Alors que pour l'acte 26, les points de convergence étaient Nantes et Lyon, les «appels nationaux» qui ont été cette fois lancés invitent les Gilets jaunes à se rassembler à Reims et Nancy.

A Paris, plusieurs rassemblements sont également annoncés, dont un au départ de la Défense pour finir à Montmartre. Un autre envisage de défiler sur les Champs-Élysées mais l'avenue est, depuis plusieurs semaines, interdite à la manifestation.

Devant cet éparpillement des défilés et des mots d'ordre dans la capitale, Éric Drouet, une des figures du mouvement, a appelé le 12 mai dans une vidéo à «arrêter les cortèges à thème». «Je ne cautionne pas du tout ces marches qui deviennent de plus en plus ridicules», a fustigé le chauffeur routier. «Plein de gens, et j'en fais partie, sont en train d'être dégoûtés du mouvement», a-t-il averti.

D'autres rassemblements sont prévus ailleurs en France, par exemple à Besançon ou à Saint-Nazaire, où la préfecture a pris un arrêté interdisant la manifestation non déclarée des Gilets jaunes dans le centre-ville.

A Lyon, les Gilets jaunes ont décidé de manifester sans se déclarer. «Chaque semaine, quand on déclare la manifestation, le préfet nous promet que tout se passera bien, qu'on ne se fera pas gazer et chaque semaine, ça se passe mal. Alors on a décidé de ne pas déclarer la manifestation et de changer de stratégie, de revenir aux sources», a indiqué à l'AFP Fabrice, membre du pôle média des Gilets jaunes de la région lyonnaise.

Alors que les manifestations du 1er Mai avaient rassemblé syndicats et Gilets jaunes en nombre important, l'acte 26, le 11 mai, avait réuni 18 600 manifestants dans toute la France selon le décompte officiel. Un chiffre contesté par les Gilets jaunes, qui en dénombraient 37 500, selon le collectif Le Nombre jaune.

Lire aussi : Six mois après, la multiplication des revendications a-t-elle épuisé le mouvement des Gilets jaunes ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»