Education : Erdogan souhaite créer des lycées turcs en France

Education : Erdogan souhaite créer des lycées turcs en France© Handout Source: Reuters
Recep Tayyip Erdogan, le 6 mai 2019 à Ankara (image d'illustration).

Le Point révèle que le président turc souhaite voir s'implanter dans l'Hexagone des lycées turcs. Une délégation du pays va prochainement se rendre en France pour étudier la faisabilité de ce projet. Est-ce possible ?

Selon Le Point, une délégation turque va se rendre en France les 20 et 21 mai afin d’observer les lycées internationaux implantés dans l'Hexagone. Leur but est déjà connu : cette équipe, sur demande de Recep Tayyip Erdogan, veut imposer l'idée de créer des établissements scolaires turcs en France.

Une question tiraille les commentateurs : les programmes turcs seront-ils calqués sur ce qui est instruit en Turquie ? D'un point de vue scolaire, l'inquiétude peut être fondée puisque Le Figaro précise que «les programmes scolaires turcs, enseignent entre autres le "bon djihad"», et tendent vers une «islamisation» des programmes.

Cette volonté fait en tout cas suite à la visite en avril d'agents turcs dans des lycées français établis en Turquie. D'après Le Point, ceux-ci étaient «venus contestés les fondements légaux de la scolarisation d’enfants turcs dans ces établissements». Or, comme le remarquent Le Point et Le Figaro, les lycées français de Turquie n’accueillent pas uniquement les enfants d’expatriés français, mais aussi ceux des dirigeants du [parti islamo-conservateur] l’AKP, le parti de Recep Tayyip Erdogan.

«Des Français sont mis sous pression à Istanbul et à Ankara par le pouvoir d’Erdogan, qui cherche à implanter des écoles turques en France, et le Quai d’Orsay ne bouge pas», se soucie par ailleurs un proche du dossier, contacté par Le Point.

Un établissement hors contrat ne peut toutefois pas s'ouvrir sans autorisation en France. «Le recteur, le maire, le préfet et le procureur de la République peuvent s'opposer à l'ouverture de l'établissement», précise le site officiel de l'administration française.

Lire aussi : Istanbul : Erdogan veut que Sainte-Sophie redevienne une mosquée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»